Catégorie ha

Bird Office et Kactus fusionnent et avancent vers l’international

Par Mehdi Arhab | le | Événementiel

Les deux startups spécialisées dans l'événementiel BtoB Bird Office et Kactus ont annoncé leur mariage. La nouvelle entité, qui aspire à changer d’échelle en devenant le champion européen du MICE à l’horizon 2027, lève par ailleurs dix millions d’euros pour soutenir ses objectifs de croissance. La visée de ces opérations : développer et proposer une solution tech complète et incontournable de services dédiés à toute typologie d’entreprise.

Arnaud Katz cofondateur de Bird Office et CEO de la nouvelle entité - © D.R.
Arnaud Katz cofondateur de Bird Office et CEO de la nouvelle entité - © D.R.

Pour ce nouvel acteur, qui compte près de 100 collaborateurs et revendique 80 millions d’euros de chiffre d’affaires ainsi qu’un peu plus de 30 000 clients désormais - dont 10 000 récurrents -, cette solution couvrira toute la chaîne de valeur et sera en mesure d’adresser aussi bien les grands comptes que les PME et ETI. Le tour de table engagé par les deux structures est financé par les fonds d’investissements d’Eurazeo, BNP Paribas Développement, Raise et d’autres. Bien qu’ils ne soient plus majoritaires, Arnaud Katz cofondateur de Bird Office, tiendra les rênes de la nouvelle entité et Thomas Cottin, cofondateur de Kactus, prendra quant à lui les fonctions de CTO.

Une synergie évidente

Kactus et Bird Office proposent aux organisations professionnelles des solutions pour coordonner simplement et rapidement leurs événements, aussi bien des sessions de formations, que des conférences, séminaires et autres réunions. Avec l’espoir derrière de raffermir l’engagement collaborateur de ses clients. Pour autant, les activités de Bird Office et Kactus ne se chevauchent pas totalement, puisque le premier focalise traditionnellement son produit sur la réservation de salles dans des milieux urbains, tandis que le deuxième propose des événements au vert, avec un modèle de place de marché. 

Bird Office met à disposition une plateforme permettant la réservation en direct de petites réunions ; Kactus propose de son côté un outil permettant de sonder divers fournisseurs et de recevoir des propositions de lieux d’événementiel. Une complémentarité bâtie pour répondre à l’ensemble de la chaîne de valeur et aux évolutions du marché. Si dans un premier temps, les deux griffes persisteront, Bird Office et Kactus travaillent sur une nouvelle marque et une nouvelle marketplace joignant leurs deux offres. Les deux acteurs référencent plus de 8 000 lieux partenaires, dont 40 % d’hôtels, 30 % de lieux évènementiels et 30 % de centres d’affaires et d’espaces de coworking. 

L’Europe pour désir 

La nouvelle entité, dont le nom n’a pas encore été dévoilé donc, se consacre en premier lieu à l’agencement de son offre de services, à son expansion sur le marché français et à son déploiement en Europe. Déjà présentes en Suisse, en Belgique et à Londres, les deux startups souhaitent en effet renforcer leur maillage européen. Et la Grande-Bretagne constitue d’une certaine façon la terre promise. « L’extension géographique de notre offre est un axe fondamental de notre réussite future et le Royaume-Uni est notre cible privilégiée, compte tenu de la taille de son marché, de notre implantation à Londres et de celle de certains de nos clients dans cette même ville », explique Arnaud Katz. En outre, un plan de recrutement est actuellement en chantier. De nouveaux talents, notamment sur des fonctions techs, intégreront prochainement le groupe.

Nous portons une technologie, de fait la R&D a une place majeure dans nos investissements

« Nous portons une technologie. La R&D a une place majeure dans nos investissements », commente Arnaud Katz, qui admet que la pandémie de Covid fut une lourde épreuve, dont il a été difficile de s’acquitter. « L’activité fut fortement ralentie, malgré la vente d’événements virtuels et la création d’une offre dédiée au télétravail. Néanmoins, nous avons tenu et nous constatons depuis février dernier un regain des besoins. La taille du marché a considérablement augmenté et nous devons suivre cette tendance ». 

Une quarantaine de contrats-cadres

Bird Office et Kactus travaillent dans le cadre d’une quarantaine de contrats-cadres, dont huit sont attachés à des entreprises du CAC 40 (dont Danone, Saint-Gobain, EDF, Engie, Orano et Bouygues). Parmi les autres grands comptes à mentionner également : GRTgaz, Eramet, Lilly ou encore GRDF. « Nous avons tous deux atteint une taille critique. Notre souhait était de créer le plus gros intermédiaire en événementiel BtoB sur le marché, avec la seule technologie capable de satisfaire les besoins corpo de petites, moyennes et grandes entreprises. En fusionnant, nous créons un acteur significatif du secteur », assure Arnaud Katz.

Les fonctions achats sont mûres pour centraliser ces catégories de dépenses

Pour poursuivre sur sa lancée, le nouvel acteur souhaite encore étendre son périmètre d’intervention auprès des directions achats. « Les fonctions achats sont mûres pour centraliser ces catégories de dépenses. Notre objectif est de créer à leur destination une plateforme de service qui permette d’accentuer l’engagement des collaborateurs. Notre sommes convaincus que cela se traduira à travers l’organisation de séminaires, de cocktails de networking… Notre marketplace doit être un pourvoyeur de services complets », explique Arnaud Katz. 

20 000 évènements attendus en 2022

Sur le seul mois de mai, 1 800 séminaires auraient été réservés sur les plateformes des deux startups, soit une croissance multipliée par trois depuis 2019. Et les attentes du nouveau groupe pour les mois à venir ne désemplissent pas, cela dans un marché du MICE estimé à 3 milliards d’euros en France et à 15 milliards d’euros en Europe, selon les derniers chiffres du cabinet d’audit financier EY. « Nous prévoyons au moins 20 000 événements d’ici la fin de l’année », se réjouit Arnaud Katz.

Transférer cet article à un(e) ami(e)