Catégorie ha

Fnac Darty renforce ses sources d’énergie verte avec un nouveau PPA

Par Mehdi Arhab | le | Énergie environnement

En signant un Corporate PPA avec l’énergéticien Valeco, le groupe Fnac Darty affirme une nouvelle fois ses ambitions en matière de transition énergétique. Un parc solaire d’une puissance de 20MW verra le jour en 2023, dans la région Centre-Val de Loire.

Fnac Darty - © D.R.
Fnac Darty - © D.R.

Après avoir publié au début de l’année 2021 son plan stratégique « Plan Everyday », Fnac Darty concentre en ce début d’année 2022 une grande partie de ses efforts sur la réduction de ses émissions directes de gaz à effet de serre. Le groupe français promet effectivement de diminuer son empreinte environnementale d’au moins 50 % à l’horizon 2030 par opposition au bilan 2019. « Nous nous focalisons sur les Scope 1 et Scope 2. Une partie du Scope 3 est également prise en compte par nos équipes, car nous considérons que le transport de nos produits vers nos magasins doit aussi être inclus dans cet objectif », explique Géraldine Olivier, directrice RSE du groupe.

Si tous les critères RSE - consommation durable, inclusion et capital humain, territoire et culture -, revêtent une importance pour le groupe, l’environnement reste donc un enjeu notable. Fnac Darty dispose de plusieurs leviers pour agir. L’un d’eux : se fournir en électricité verte. « Il se trouve que l’énergie est une partie de notre pilier “Préservation du climat ” », décrit Géraldine Olivier. Le groupe achète déjà près de 100 % d’électricité verte dans tous les pays dans lequel il est établi, à savoir l’Espagne, le Portugal, la Suisse et la Belgique. Toutefois, la France constituait une exception il y a peu encore. En effet, sur le territoire hexagonal, peu d’actions étaient poussées sur le sujet et la tendance devait donc être renversée. Une nouvelle conduite a dès lors été engagée à la fin de la dernière décennie. « Dès 2019, nous avons conclu un premier accord avec Valeco sur des Lights PPA, afin de nous engager sur cette voie, confirme la directrice RSE du groupe. Cela nous permettait déjà de verdir une partie de notre électricité », poursuit-elle. 

Un cheminement qui prend forme graduellement  

Ce projet d’approvisionnement a pour fondement un parc déjà existant (ce qui est le principe des lights PPA, en sortie d’obligation) de six éoliennes en Occitanie, d’une puissance installée de 7,8 MW, qui couvre 14 % des besoins en électricité du groupe. Largement satisfait par cette opération, le groupe ne s’est pas arrêté en si bon chemin, reproduisant le même schéma. L’accord avec Valeco a ainsi été renforcé au début de l’année 2021, s’appuyant cette fois sur des solutions énergétiques hydrauliques. Avec ces deux contrats, la couverture en électricité en France du groupe s’établissait alors à 27 %. 

Géraldine Olivier, directrice RSE du groupe Fnac Darty - © wladsimitch
Géraldine Olivier, directrice RSE du groupe Fnac Darty - © wladsimitch

Le projet cochait toutes les cases souhaitées. Valeco est notre partenaire historique et il tenait parfaitement la route sur tous nos indicateurs

                                                                         Fort de ces premières démarches, Fnac Darty a, après coup, lancé un appel d’offres en fin d’année 2020 dans l’objectif de conclure un premier Corporate PPA, afin, notamment, d’améliorer le mix énergétique français. La stratégie du groupe a pris une nouvelle ampleur. « Cela permet d’investir dans de nouveaux moyens pour produire de l’électricité. C’est de l’additif en somme, au moment où les Lights PPA se posent sur des structures déjà existantes en sortie d’obligation », expose Géraldine Olivier. Valeco a en ce cas de nouveau été sélectionné, présentant au groupe spécialisé dans la distribution de matériel électronique et électroménager un projet mature, sans équivalent. « Le projet cochait toutes les cases souhaitées. Valeco est notre partenaire historique et il tenait parfaitement la route sur tous nos indicateurs », concède la directrice RSE du groupe. Le parc solaire, qui sortira de terre au cours de l’année 2023, à Argent-sur-Sauldre (18), atteindra sa pleine puissance dès l’année 2024. Il couvrira 16 % de la consommation énergétique annuelle des sites Fnac Darty en France. 

Sécuriser l’approvisionnement en énergie à un tarif stable

En s’engageant à acheter sa production d’énergie verte à Valeco sur le long terme, Fnac Darty sécurise et assure également une partie de son approvisionnement à des prix abordables et compétitifs. Une opportunité notable pour le groupe, qui achetait auparavant son électricité à des prix bien moins intéressants. « Le fait de disposer de Lights PPA en sortie d’obligation d’achats vous contraint à acheter au cours du marché et il faut par la suite payer un upside au titre de la garantie d’origine certifiée. Dans le cadre d’un Corporate PPA, nous bénéficions d’un prix fixe sur la durée entière du contrat », se réjouit Géraldine Olivier. Cela représente donc pour Fnac Darty une excellente affaire compte tenu des prix actuels du marché et de la tendance haussière du moment.

Sans avoir une boule de cristal, nous savions que le prix de l’électricité allait devenir un véritable sujet dans les années à venir. C’était donc important pour nous

« Sans avoir une boule de cristal, nous savions que le prix de l’électricité allait devenir un véritable sujet dans les années à venir. C’était donc important pour nous », admet la directrice RSE du groupe. Fnac Darty, qui ne souhaite pas dévoiler la durée de son contrat avec Valeco et le montant de ses achats, peut se satisfaire du résultat de sa négociation avec son partenaire énergéticien. La centrale photovoltaïque dont 100 % de la production sera dédiée à Fnac Darty ne sera par ailleurs pas raccordée directement aux sites de l’enseigne française. En effet, l’énergie produite sera introduite dans le périmètre de Solvay Energy Services avant d’être redistribuée aux sites de consommations du groupe. Solvay Energy Services garantit en retour la régularité de l’approvisionnement pour le compte de Fnac Darty. 

Une vigilance particulière sur les effets indirects du parc 

Outre le critère prix, d’autres aspects ont particulièrement retenu l’attention de Fnac Darty, afin que l’empreinte du projet soit perçue comme bénéfique. La directrice RSE du groupe affirme en ce sens qu’il était important pour l’enseigne que son projet puisse s’insérer durablement et solidement dans son environnement local. « Nous avons été extrêmement vigilants quant aux effets de l’installation d’un parc photovoltaïque. Nous devions nous assurer que l’impact sur la biodiversité et l’environnement était acceptable, afin que cela soit conforme avec ce que nous souhaitons faire. Nous avons même attaché de l’importance sur la façon dont les panneaux photovoltaïques utilisés par le producteur étaient constitués », avance-t-elle. 

Nous aborderons à l’avenir deux questions : comment aller plus loin sur le sourcing d’énergie verte et comment agir durablement sur notre consommation en électricité

En cohérence avec sa politique et son cahier des charges, le site, développé sur une ancienne terre agricole d’une superficie de 20 hectares, abritera une activité d’apiculture autour de l’abeille noire de Sologne et un pâturage ovin. Sur la demande de Fnac Darty, Valeco fera également appel à des professionnels locaux pour l’entretien de la végétation du site. Une manière pour l’enseigne française de stimuler l’emploi et le capital humain local. « C’est cela qui est intéressant pour nous ; aussi bien du point de vue économique et financier, que du point de vue RSE », avoue Géraldine Olivier. La directrice RSE ne cache pas que son groupe étudie la possibilité de répéter l’expérience à l’avenir, tout en réfléchissant à comment réduire durablement sa consommation d’électricité. « Nous aborderons à l’avenir deux questions : comment aller plus loin sur le sourcing d’énergie verte et comment agir durablement sur notre consommation en électricité », conclut-elle. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)