Ha responsable

Donneurs d’ordres et fournisseurs marseillais se rencontrent au stade vélodrome

Par Guillaume Trecan | le | Ha inclusif

Les grands donneurs d’ordres marseillais ont accepté de s’unir pour ouvrir leurs besoins à l’écosystème des fournisseurs locaux, le 16 novembre, à l’occasion des premiers Sud Business Days organisés sur une journée au stade vélodrome.

Donneurs d’ordres et fournisseurs marseillais se rencontrent au stade vélodrome
Donneurs d’ordres et fournisseurs marseillais se rencontrent au stade vélodrome

A l’initiative de cet événement, la branche locale du Medef, l’UPE 13, présidée par Philippe Korcia et le Club Top 20, présidé par Bruno Cagnone, président de Fos Eleve, qui réunit des entreprises qui ont leur siège dans le Sud et réalisent au minimum 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. Ils bénéficient également du soutien de la CCI Aix Marseille Provence et de French Tech Aix Marseille région Sud. A ce jour, 200 entreprises se sont inscrites, dont une quarantaine de donneurs d’ordres.

« Il s’agit d’un événement BtoB qui donne la possibilité aux grands donneurs d’ordres de présenter leurs unités de besoin dans des rendez-vous de 10 à 15 minutes afin que les PME et TPE locales puissent matcher avec eux et que leurs pitch débouchent sur des signatures de bons de commandes », explique Charlotte de Vissaguet, présidente et co-fondatrice de la société Inevents, qui pilote ces Sud Business Days. « Nous avons listé des besoins d’achats dans tous les secteurs d’activité. Il y en a autant dans la communication marketing, que dans la logistique, la maintenance ou encore dans l’industrialisation », précise-t-elle.

Ambassadeurs du territoire

Avant même que cette première édition ne se soit bouclée, son existence est déjà en soi une réussite. « L’écosystème marseillais est particulier, il est très éclaté et il est difficile de réunir tout le monde autour d’un événement », note Charlotte de Vissaguet, qui résume : « nous sommes ambassadeurs de nos territoires. »

Pour permettre à un maximum de PME et TPE d’avoir accès à l’événement, il est financé par les donneurs d’ordres, qui règlent au minimum 5 000 euros pour un acheteur, une participation proportionnelle aux nombres de collaborateurs participant. « Nous avons demandé aux grandes entreprises d’être avant tout en position d’acheteur mais ils peuvent aussi venir avec leur casquette de vendeur », précise Charlotte de Vissaguet.

Parmi les donneurs d’ordres présents, on trouvera notamment CMA CGM, Pernod Ricard, Crédit Agricole Alpes Provence, Thales, Hopps, Fos Eleve, Onet, Biotech Dental, Sartorius, ou encore Babilou, dont le siège est en région parisienne, mais dont le fondateur vit à Marseille. Les décideurs du Crédit Agricole Alpes Provence apportent également à l’événement les pépites de la région qu’ils financent avec son fonds d’investissement Capital et Innovation. Cinq conférences sont organisées en parallèle des rencontres, avec notamment la participation du sous-préfet à la relance Benoit Mournet.

Transférer cet article à un(e) ami(e)