Ha responsable

Sodexo : « Une initiative au niveau mondial qui vise à promouvoir la diversité de nos fournisseurs »

Par Mehdi Arhab | le | Ha inclusif

Afin d’appuyer sa politique achats responsables, Sodexo a déployé le programme Impact+. Celui-ci consacre des fournisseurs engagés dans l’économie inclusive, qui reçoivent le support d’un acheteur et d’un collaborateur d’une fonction opérationnelle. Un projet primé lors de la dernière édition des Trophées des Achats dans la catégorie « Équipe Achats » et porté par Hind Bendaoud, directrice des achats France de Sodexo et à la tête du programme achats responsables groupe.

Hind Bendaoud, directrice des achats France de Sodexo - © D.R.
Hind Bendaoud, directrice des achats France de Sodexo - © D.R.

De quelle manière s’agence votre feuille de route achats responsables ?  

Notre cadre s’articule autour de trois grandes dimensions : la première a trait à la santé et au bien-être, la deuxième dimension s’intéresse à la protection et la restauration des écosystèmes naturels, notamment autour des pratiques agricoles durables, la réduction de notre empreinte environnementale et l’économie circulaire et la dernière tourne autour de l’impact sur les communautés. Nous œuvrons avec des fournisseurs qui s’engagent à l’aune de notre code de conduite et nous développons de nombreuses initiatives autour des Achats locaux et Achats inclusifs pour accompagner le développement des communautés où nous sommes établis. Pour l’axe achats inclusifs, nous menons une initiative au niveau mondial qui vise à promouvoir la diversité de nos fournisseurs.

Dans chacun des pays où nous sommes implantés, les critères de sélection de fournisseurs introduits diffèrent, de manière à toujours favoriser la diversité et l’inclusion

Chaque pays l’adresse selon ses spécificités afin de développer le chiffre d’affaires avec des PME ou d’autres fournisseurs inclusifs. Dans chacun des pays où nous sommes implantés, les critères de sélection de fournisseurs introduits diffèrent, de manière à toujours favoriser la diversité et l’inclusion. Aux États-Unis, les entreprises inclusives peuvent par exemple être définies par l’origine ethnique de leur propriétaire. En France, sont notamment retenues les Esat, les entreprises Esus (entreprises solidaires d’utilité sociale) et de l’ESS, parmi lesquelles les SIAE (structures d’insertion par l’activité), qui épaulent les personnes éloignées de l’emploi en leur offrant une porte d’entrée dans la vie active. Elles leur permettent d’acquérir des compétences, qualifications, diplômes, une expérience professionnelle. Il était important d’avoir une bonne représentation de chaque typologie de fournisseurs inclusifs dans notre programme Impact+.  

Quelle place occupe ce projet au sein de votre feuille de route ?

Impact + est un des cinq piliers de la feuille de route achats inclusifs structurée pour Sodexo France. Nous avons commencé à y travailler courant 2020, pour ensuite le lancer en 2021. Au départ nous n’étions qu’une petite équipe projet, puis nous avons élargi la communauté Impact +, en procédant par cercles concentriques.

Nous ne voulions pas que cela soit perçu uniquement comme une initiative achats. Il était impératif que l’ensemble de l’organisation se mobilise sur ce sujet

Ce projet qui revêt une importance stratégique a été porté au comex de Sodexo France, car nous ne voulions pas que cela soit perçu uniquement comme une initiative achats. Il était impératif que l’ensemble de l’organisation se mobilise, l’entreprise ayant pris des engagements forts en matière de diversité et d’inclusion. La fonction Achats peut aussi contribuer à porter plus loin ce sujet. Pour preuve, nous avons présenté notre projet aux différentes BU pour les sensibiliser, cela en organisant des workshops, des ateliers et des interventions au sein des comex. Un sponsor comex France, Willy Gautier, directeur général du segment santé médico-social de Sodexo France, a été nommé pour porter cette initiative.

Chaque BU compte également un référent Achats inclusifs ayant la charge de porter le sujet et affiner le déploiement de la feuille de route selon les particularités des différents segments. Nous avons mobilisé des volontaires pour coacher nos partenaires inclusifs et les accompagner dans leurs projets de développement. Nous organisons aussi des webinars et mettons en place des outils de communication interne pour mobiliser davantage nos collaborateurs.

Combien d’entreprises avez-vous embarquées et comment les avez-vous choisies ?

Nous avons choisi 14 entreprises inclusives pour commencer, cela à la suite d’échanges sur leurs projets de développement. Jugeant leur potentiel extrêmement intéressant, nous avons imaginé des plans d’accompagnement qui contribueront à leur croissance. L’enjeu pour eux n’étant pas seulement de travailler avec nous, mais bien de développer de nouvelles gammes et activités pour conquérir de nouveaux marchés. Après réflexion et définition des besoins, nous avons mis à leur disposition certains de nos collaborateurs, avec les profils adéquats et ayant les compétences requises pour les aider à accélérer le pas. Chacun de nos partenaires dispose d’un mentor côté achats et d’un mentor côté business issu des segments. Cela permet de s’ajuster à leurs attentes et besoins.

A titre d’illustration, la responsable communication du segment éducation œuvre au sein d’une PME qui souhaite développer ses supports de communication. Un autre de nos partenaires, Pain et Partage, est accompagné par un de nos directeurs commerciaux, car ils souhaitent développer une activité en Île-de-France ; cela constitue pour eux un enjeu de développement commercial d’envergure. 

Comment et sur quel temps les accompagnez-vous ?

Initialement, nous pensions qu’une année suffirait pour les accompagner, mais cela a quelque peu changé par rapport à ce que nous avions initialement en tête. Nous avons en effet décidé de prolonger l’accompagnement. De nombreux sujets nécessitent de s’y atteler sur un temps plus long.

En plus du support des mentors, nos partenaires inclusifs ont participé à de nombreuses sessions collectives que nous avons organisées. À tour de rôle, nos BU se sont présentées et ont exposé les évolutions du marché de la restauration collective, le secteur étant affecté par une législation dense, comme en témoigne la loi Egalim par exemple. Ces sessions collectives ont apporté de nombreux éléments de compréhension de notre marché à nos partenaires et leur permettent d’adapter leurs produits et services aux attentes de notre secteur. Il y a eu donc à la fois un accompagnement personnalisé avec les mentors et ces sessions collectives plus généralistes qui se sont également montrées très utiles.

Quels sont vos objectifs en termes de dépenses vis-à-vis de ces entreprises dans les années à venir ?

Nous menons actuellement un travail de reporting important, car il est primordial de mesurer précisément le taux de nos achats inclusifs. Nous avons qualifié nos fournisseurs précisément sur les différents attributs des achats inclusifs. Dès la finalisation de cette consolidation, nous pourrons établir un plan de progrès.

Nous avons établi une cartographie de fournisseurs inclusifs par territoire en nous appuyant sur nos acheteurs régionaux. Cette relation de proximité au quotidien apporte de la valeur dans le déploiement de nos Achats inclusifs.

En parallèle, nous avons établi une cartographie de fournisseurs inclusifs par territoire en nous appuyant sur nos neuf acheteurs régionaux. Cette relation de proximité au quotidien apporte beaucoup de valeur dans le déploiement de nos Achats inclusifs.

Quelle suite allez-vous donner à ce programme ?

En septembre, nous lancerons une nouvelle promotion. Nous avons d’ores et déjà identifié un certain nombre d’entreprises avec qui nous souhaitons travailler. D’autres nous ont contactés, parmi lesquelles de véritables pépites, qui correspondent pleinement à l’esprit d’Impact +. Par ailleurs, nous continuons à lancer de nouveaux projets importants relatifs aux achats responsables, concernant l’économie circulaire notamment. Notre réflexion se pose sur la manière dont nous pourrions réduire l’utilisation de produits à usage unique. Cela demande beaucoup de travail pour rechallenger opérationnellement la vente à emporter ou encore pour trouver les solutions de demain sur la consigne et le réemploi.

Quel bilan tirez-vous de cette première année ?

Mobiliser les acheteurs sur une initiative comme Impact+ est un élément d’engagement et d’attractivité de la fonction

Ce projet a permis de fédérer nos équipes autour d’une initiative qui rencontre un véritable succès, aussi bien en interne qu’en externe. Ces dernières années la fonction Achats a été mise à rude épreuve avec un focus sur la gestion de crise : Covid, inflation, perturbations des chaînes d’approvisionnement, etc. Mobiliser les acheteurs sur une initiative comme Impact+ est un élément d’engagement et d’attractivité de la fonction en créant de nouveaux modes de collaboration avec nos partenaires. Cela permet également une plus grande proximité entre les équipes achats et opérationnelles. Enfin, cela renforce notre capacité à nous différencier auprès de nos clients avec des solutions Achats des plus innovantes.

Le Collectif des 35 se réunira le 3 octobre prochain pour une économie plus inclusive

Afin de promouvoir une économie plus inclusive et des achats auprès des entreprises de l’ESS, un événement organisé par le Collectif des 35 se déroulera le 3 octobre prochain à Issy-les-Moulineaux. Un forum fournisseurs inclusifs, des conférences et tables rondes pour contribuer au développement et à la visibilité des Achats inclusifs en France se tiendront. De nombreux témoignages et des ateliers pour partager les bonnes pratiques en la matière auront également lieu. Sodexo, engagé au sein du Collectif, y prendra bien évidemment part. Sont attendus de nombreux institutionnels, des organisations actives sur le thème des Achats inclusifs, les CEO et Directeurs Achats des entreprises membres du Collectif ainsi que leurs communautés Achats.

Portrait :  

Directrice des achats France de Sodexo et pilotant le programme achats responsables du groupe, Hind Bendaoud est titulaire du mastère spécialisé Gestion Achats Internationaux de l’ESSEC Business School. Elle a commencé sa carrière aux achats dans le secteur de la grande distribution, au sein du groupe Intermarché / Les Mousquetaires, pour lequel elle a mené des projets à la fois nationaux et européens. Intégrant Sodexo en juin 2005, elle est à la tête de la direction des achats France du groupe depuis quatre ans. Une prise de fonction qui coïncidait avec une transformation structurelle de la fonction achats groupe. Depuis mars 2021, elle chaperonne le programme achats responsables de Sodexo, sur toutes les géographies où le groupe est établi.

Transférer cet article à un(e) ami(e)