Ha responsable

Covéa veut multiplier par dix ses achats au STPA

Par Mehdi Arhab | le | Ha inclusif

Inscrite dans le plan stratégique du groupe d’assurance mutualiste, la question de l’insertion des travailleurs handicapés a fait l’objet d’une convention fournisseurs en fin d’année dernière. La direction achats s’est en effet fixée des objectifs très ambitieux en matière d’achats auprès du STPA et embarque fournisseurs et directions métiers dans l’aventure.

Covéa veut multiplier par dix ses achats au STPA
Covéa veut multiplier par dix ses achats au STPA

Pour la première fois de son histoire, la direction des achats du groupe Covéa (14,7 Mds d’€ d’achats) a organisé en fin d’année dernière une convention fournisseurs destinée à les sensibiliser aux enjeux du handicap. Cet événement a permis de relayer les engagements pris par le groupe en matière de RSE dans le cadre de son plan stratégique baptisé « Notre Impact Social ». Sur l’axe sociétal, les efforts du groupe d’assurance mutualiste se concentrent tout particulièrement sur l’égalité des chances et l’insertion des travailleurs handicapés. Porté par un accord handicap groupe, signé début 2018, Covéa emploie près de 1 000 collaborateurs en situation de handicap sur un effectif total de 23 000 personnes.

Partenariats et co-traitance

Cette démarche volontariste engage aussi la direction achats. « Ce plan stratégique dicte également à nos tiers de contribuer à nos objectifs. Pour notre part, à chaque fois que nous réalisons un appel d’offres pour répondre à un besoin, nous demandons qu’ils systématisent dans leur réponse des démarches avec des entreprises du secteur du travail protégé et adapté », expose Jean-Christophe Loyer, responsable du pôle métier achats chez Covéa.

Jean-Christophe Loyer, responsable du pôle métier achats chez Covéa - © D.R.
Jean-Christophe Loyer, responsable du pôle métier achats chez Covéa - © D.R.

Nous avons développé divers partenariats avec des acteurs majeurs du secteur du travail protégé et adapté

Pour relayer cette démarche, les partenariats avec des acteurs majeurs du STPA - comme APF France handicap - se sont multipliés. « Nous avons développé divers partenariats avec des acteurs majeurs du secteur du travail protégé et adapté », confirme Jean-Christophe Loyer, qui poursuit : « à travers certains de nos fournisseurs, nous tentons également de développer des actions et des solutions de sous-traitance ou de co-traitance avec des entreprises du STPA ». 

10 % d’entreprises du STPA consultées par appel d’offres

Pour l’heure néanmoins, le volume d’achats du groupe à destination des entreprises du STPA demeure relativement faible. Afin d’inverser la tendance, la direction des achats a pris le taureau par les cornes : ainsi, à horizon trois ans, elle prévoit de multiplier par dix le montant de ses dépenses en la matière et s’oblige d’ores et déjà à consulter, à chaque fois que cela est possible, au minimum 10 % d’entreprises du STPA sur l’ensemble de ses appels d’offres. Un objectif ambitieux, salué par Jean-Christophe Loyer : « cela prouve toute notre intention en la matière », commente-t-il.

Beaucoup des entreprises du STPA retenues sont des centres d’appel inclusifs et adaptés ainsi que des ESN, qui interviennent respectivement sur des tâches en lien avec certaines activités reliées au service client et sur des missions de développement informatique et de maintenance de matériels.

Faciliter l’inclusion des prestataires externes

Par le biais de sa mission handicap, Covéa s’attache à sensibiliser ses collaborateurs sur tous les enjeux de l’inclusion des prestataires externes qui, pour certains, sont ensuite embauchés. « La mission handicap de notre groupe aide les travailleurs en situation de handicap, afin qu’ils opèrent dans un environnement de travail adapté et puissent travailler dans d’excellentes conditions », commente le responsable du pôle métier achats chez Covéa, pour qui il est essentiel d’embarquer les directions métiers du groupe dans le mouvement. 

Nous évaluons les réponses avec une pondération forte sur les critères RSE afin de permettre aux directions métiers de prendre la décision la plus éclairée

« Nous agissons pour apporter les bons sourcing et nous évaluons les réponses avec une pondération forte sur les critères RSE afin de permettre aux directions métiers de prendre la décision la plus éclairée, car ce sont nos clients internes qui choisissent avec qui ils souhaitent travailler », explique Jean-Christophe Loyer. Mais pour que les directions métiers soient en mesure d’intégrer au mieux ce nouveau mode de fonctionnement, les Achats, qui souhaitent « dépasser le simple aspect économique » requièrent un engagement sans faille des prestataires.

L’envie de créer davantage de valeur ajoutée

Covéa mène chaque année des évaluations à froid, auprès des directions métier, afin d’établir un bilan annuel des prestations externes. Depuis deux ans désormais, le groupe réalise aussi des évaluations à chaud, « sous forme de Tripadvisor » précise Jean-Christophe Loyer, après chaque prestation pour en apprécier la performance. Les résultats récoltés sont plus que prometteurs, de telle façon que la direction des achats aspire à approfondir la collaboration, de manière à générer de plus en plus de création de valeur et des innovations aux côtés d’entreprises du secteur du travail protégé et adapté.

« Désormais, notre souhait consiste à trouver de nouveaux métiers sur lesquels ces entreprises pourraient opérer et nous pensons à nous renforcer auprès d’ESN du STPA », soutient Jean-Christophe Loyer. Satisfaite de cette première convention fournisseurs, la direction des achats de Covéa en prévoit de nouvelles à intervalle de 18 mois sur d’autres sujets ; la prochaine devrait se tenir en 2023. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)