Solution et techno

Mirakl réalise sa première acquisition avec la pépite française d’e-facturation Octobat

Par Guillaume Trecan | le | Marketplace

Pour la toute première acquisition de son histoire, l’opérateur de marketplaces Mirakl a su rester modeste, au regard des 555 millions de dollars levés en septembre dernier. Avec Octobat, il acquiert une société de trois personnes, spécialiste de la mise en conformité fiscale des factures.

Mirakl réalise sa première acquisition avec la pépite française d’e-facturation Octobat
Mirakl réalise sa première acquisition avec la pépite française d’e-facturation Octobat

Gaultier Laperche, Fernando Diez et Nicolas Guillemain, co-fondateurs d’Octobat en 2014, ne vont certes pas beaucoup avancer Mirakl dans sa cible de 1 700 personnes à recruter dans les trois ans, mais leur solution répond directement à une évolution réglementaire contraignante pour les opérateurs de marketplaces. Un règlement européen mis en œuvre en juillet dernier leur impose en effet de se porter garants de la collecte de la TVA, en lieu et place des vendeurs, notamment dans le cas où ils ne sont pas européens. « Cette solution d’automatisation va énormément intéresser nos clients, assure Hugo Werber, directeur des affaires publiques de Miarkl. Gérer les processus de TVA à l’international est aujourd’hui extrêmement complexe, d’autant plus quand vous êtes un opérateur de marketplace puisque c’est vous qui contractualisez et qui gérez la facturation en tant que client final. »

Mirakl va déployer la solution d’Octobat au-delà de leurs clients communs, notamment à l’international où la surface commerciale d’Octobat complète bien la sienne. Cette pépite, qui servait jusqu’ici un certain nombre d’opérateurs de marketplaces et de sites d’e-commerce, présente un double avantage : une bonne connaissance de son modèle et proposer une brique technologique très avancée. L’intégration technologique de cette brique permettra d’automatiser la gestion des problématiques de rapprochement fiscal des factures. « Pour l’acheteur sur la marketplace, tout cela doit être le plus transparent possible, il doit avoir sa facture au bon moment dans la bonne devise et avec les bons montants de TVA », insiste Hugo Weber.

La clientèle BtoB, relai de croissance en fort développement

Si cette solution répond avant tout à une problématique de vendeurs, elle contribuera également à améliorer le service rendu aux acheteurs des marketplaces Mirakl, notamment ceux du BtoB. Parmi les derniers clients BtoB signés, Hugo Weber cite notamment le distributeur anglais de boissons Turner Price , une filiale de L’Oréal aux Etats-Unis, Salon Centric, UNFI (United Natural Food, Inc), ou encore Airbus Helicopters.

La tendance est à un très fort renforcement des activités BtoB 

« Aujourd’hui, une majorité des 300 clients que nous avons dans 40 pays, sont des clients BtoC, mais la tendance est à un très fort renforcement des activités BtoB », commente Hugo Weber. Preuve de cet intérêt pour le marché BtoB, Mirakl a créé en mars dernier un poste d’Executive Vice President Customer Success intégré au comex, confié à Marc Teulières. Dédiées aux clients B2B, les équipes de cet ancien directeur associé au sein des bureaux de New-York et de Paris de McKinsey & Company ont vocation à doubler dans les trois ans à venir. C’est l’autre priorité du plan de recrutement de Mirakl avec les équipes de développement. A lire également sur ce sujet une étude publiée par Mirakl avec Roland Berger au mois d’avril sur les facteurs de succès d’une marketplace BtoB.

Transférer cet article à un(e) ami(e)