Catégorie ha

Capgemini lance sa plateforme de sourcing de freelances en Europe

Par Guillaume Trecan | le | Prestations intellectuelles

La direction achats de Capgemini va étendre à l’Europe sa plateforme baptisée Freelance Gateway by Capgemini pluggée sur Fieldglass. Le responsable achats ressources externes, Jérémy Labbe, présentait cette initiative dans le cadre de l’Intelligent Spend Management Forum, organisé à Paris par SAP, mardi 22 mars.

Capgemini lance sa plateforme de sourcing de freelances en Europe
Capgemini lance sa plateforme de sourcing de freelances en Europe

Pour l’entreprise de services numériques Capgemini, qui emploie plus de 325 000 personnes et vise les 500 000 collaborateurs en 2025, les achats de prestations intellectuelles ne sont pas des achats indirects, mais une dépense cœur de métier. « Quand nous achetons de la ressource externe, cela a vocation à aider des projets clients, cela a donc un impact direct sur le revenu de Capgemini », justifie Jérémy Labbe, responsable achats ressources externes de Capgemini. La catégorie qu’il pilote pèse à elle seule un milliard d’euros de dépenses annuelles sur un total pour le groupe de 3,57 milliards d’euros d’achats (pour 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

La rapidité du sourcing est un critère important pour nos clients, dont les projets ne peuvent pas attendre

Les grands enjeux de cette catégorie ne sont pas seulement financiers, ils sont aussi liés à la capacité du groupe à répondre dans les temps aux besoins des clients dans un contexte de pénurie des compétences sur de nombreux profils. « La rapidité du sourcing est un critère important pour nos clients, dont les projets ne peuvent pas attendre », commente Jérémy Labbe. Pour traiter ce problème en profondeur, la direction achats de Capgemini n’a donc pas seulement choisi de déployer un VMS, - Fieldglass en l’occurrence - mais aussi d’y connecter sa propre plateforme de recrutement de freelances.

 70 000 indépendants recensés, dont 7 500 dans le cercle de confiance

Baptisée Freelance Gateway by Capgemini, cette plateforme a été lancée aux Etats-Unis en 2019, en Inde en octobre 2021 et va bientôt être étendue à l’Europe. Elle recense 70 000 indépendants répartis en quatre niveaux de connaissance : les personnes démarchées par Capgemini ou qui répondent à ses annonces, celles qui ont été présélectionnées, celles qui sont connues par le groupe parce qu’il a travaillé avec elles ou qui lui ont été recommandées et celles entrées dans son cercle de confiance, que Capgemini veut retenir et avec qui le groupe veut travailler à l’avenir. Cette catégorie comprend à l’heure actuelle 7 500 personnes.

Selon la formule du directeur achats groupe de Capgemini, Emmanuel Erba, la création de cette plateforme marque « la révolution du multicanal dans le sourcing des ressources externes » entreprise par le groupe. Elle complète en effet les autres canaux que le VMS Fieldglass permettait déjà de gérer : les ESN, les agences d’intérim et les autres plateformes d’indépendants spécialisées régionalement ou par compétences. « Même avec tous ces canaux, nous nous sommes rendu compte que nous avions toujours les mêmes difficultés d’attractivité des talents et que sur certains marchés nous étions toujours pénuriques », éclaire Jérémy Labbe.

C’est une population très volatile, avant tout intéressée par des projets et avec laquelle nous nous devons d’avoir une relation de proximité

Pour le responsable achats ressources externes de Capgemini, le Freelance Gateway by Capgemini apporte une solution à un problème clef : « Comment avoir un pool d’indépendants que nous connaissons et que nous arrivons à retenir ? ». Il poursuit : « C’est une population très volatile, avant tout intéressée par des projets et avec laquelle nous nous devons d’avoir une relation de proximité pour leur présenter nos projets et notre culture d’entreprise. »

80 % des dépenses de ressources externes couvertes par Fieldglass

Mais cette solution n’est qu’une brique supplémentaire d’une démarche de pilotage globale des achats de prestations intellectuelles entreprises en 2016 avec le déploiement de Fieldglass. Une démarche en accord avec la vision du directeur achats groupe, Emmanuel Erba, convaincu qu’« être décentralisé dans un monde globalisé, est inopérable. » Ce choix a notamment permis de mettre fin à une hétérogénéité des outils et du pilotage de ces dépenses, gérées tantôt par les ressources humaines, tantôt par le Delivery, tantôt par les Achats.

Le déploiement s’est fait en deux ans et demi, jusqu’à couvrir 80 % de la dépense en ressources externes du groupe. Ce taux de couverture est un indicateur en soi de la réussite du projet, auquel s’ajoutent une réactivité de dix jours dans les délais de réponse aux besoins et le ratio de besoins auxquels la direction achats apporte des solutions. Ce taux est actuellement de 80 %, à nuancer toutefois en fonction des profils recherchés, certains, particulièrement en tension, étant beaucoup moins faciles à satisfaire.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)