Solution et techno

Procemo Group lance sa marketplace dédiée aux freelances spécialisés dans les Achats

Par Mehdi Arhab | Le | Marketplace

Procemo Group, entité spécialisée dans le conseil et la chasse de tête pour les Achats, la Supply Chain et la Logistique, a tout récemment lancé Freelup, une marketplace consacrée aux freelances des fonctions précédemment citées. Une solution somme toute complémentaire à la proposition de valeur du groupe fondé en 2012 par Thibaut Wojtowicz.

Thibaut Wojtowicz, président-fondateur de Procemo Group - © D.R.
Thibaut Wojtowicz, président-fondateur de Procemo Group - © D.R.

Pour son dixième anniversaire, Procemo Group n’a pas fait les choses à moitié. Et pour cause, le groupe, historiquement établi à Toulouse - les bureaux de son cabinet de conseil achats et supply chain, Procemo, sont implantés dans la Ville rose - a lancé à la fin du mois de novembre 2022 une marketplace dédiée au freelancing. « Après le conseil avec Procemo, le recrutement avec Lynkus, nous voilà désormais ancré sur le marché du freelancing. Nous en tirons une grande fierté », se félicite Thibaut Wojtowicz, président-fondateur de Procemo Group.

Les mutations sur le marché sont énormes et cela concerne également les Achats et la Supply Chain

Baptisée Freelup, celle-ci se focalise sur les freelances spécialisés sur les fonctions Achats, Supply Chain, Logistiques, RH et Finance. Autant d’expertises métiers sur lesquelles convergent des tensions particulièrement marquées. « Les mouvements sur le marché du travail sont indéniables et structurels : la pratique du freelancing gagne du terrain et bondit en France, qu’importe le métier. Les mutations sur le marché sont énormes et cela concerne également les Achats et la Supply Chain », justifie Thibaut Wojtowicz.

Un projet mûrement réfléchi 

Une tendance qu’il avait d’ailleurs notée dès 2018 et qui n’a fait que se renforcer à la suite de la crise Covid avec la multiplication des profils indépendants. « Il était impératif que nous nous développions sur le recrutement et le freelancing. Nous avions créé Lynkus, notre cabinet de recrutement spécialisé en Achat, Supply Chain et Logistique, en ce sens en 2019. Le lancement de Freelup aujourd’hui s’inscrit dans la continuité de notre action », explique Thibaut Wojtowicz.

La part de marché qui peut être acquise est importante 

Avec une approche ciblée et moins généraliste que les grands noms du marché (Malt, Le Hibou, Comet), Freelup espère s’offrir une place de choix. « La part de marché qui peut être acquise est importante », affirme Thibaut Wojtowicz. Pour se donner toutes les chances de leurs côtés, lui et ses équipes se sont appuyés sur un algorithme de matching boosté à l’IA. Le développement de la plateforme, long d’un an et demi, a été confié à l’été 2020 à une société toulousaine, réclamant au demeurant à Procemo un investissement de quelques centaines de milliers d’euros. « Notre savoir-faire de 10 ans dans le conseil a été traduit dans le développement de cette plateforme », assure Thibaut Wojtowicz. 

Cette marketplace, gratuite à l’inscription pour les freelances, nommés ici ‘‘Freelupers’’, permet aux entreprises d’entrer en connexion avec divers profils sur des missions qualifiées et cela, de manière anonyme. Un choix qui s’explique tout simplement par la volonté du groupe de privilégier les compétences techniques et douces des freelances. « Après définition du besoin et du projet de l’entreprise, celle-ci va matcher avec trois profils principaux, sélectionnés selon les critères qu’elle a définis », résume Thibaut Wojtowicz.

Une cible large 

Ce dernier ne se fixe par ailleurs aucune limite en termes de cible à adresser. S’il espère embarquer les grands comptes avec lesquels son cabinet de conseil travaille, Thibaut Wojtowicz avoue bien volontiers vouloir toucher le maximum de TPE et PME. « Nous pouvons atteindre n’importe quelle cible. Le tout étant de bien segmenter les choses et de ne pas scier la branche sur lequel le cabinet est assis », confirme t-il. 

D’autre part, afin de fédérer une communauté aussi large que possible, Procemo Group prévoit également des partenariats avec des écoles de commerce pour défaire auprès des jeunes diplômés les préjugés sur le freelancing. La structure promet également aux freelances inscrits sur sa plateforme de piloter toute la gestion administrative de leurs missions. « Nous devons leur offrir de la transparence et rendre leur tâche plus facile », commente Thibaut Wojtowicz.

Des recrutements à venir

Outre l’arrivée d’un directeur général pour piloter l’activité Marketplace, Procemo Group prévoit l’embauche de quatre ou cinq personnes. Celles-ci occuperont des fonctions commerciales et marketing. Un poste de développeur est également à pourvoir. Un recrutement qui manifeste d’ailleurs la volonté de Procemo de prendre peu à peu les devants sur le développement et les mises à jour de sa plateforme dans les mois qui viennent. « Cela constitue une priorité, nous voulons prendre notre envol avec l’arrivée d’un ou plusieurs développeurs en interne », conclut Thibaut Wojtowicz.

Transférer cet article à un(e) ami(e)