Stratégie ha

La direction achats de Worldline déploie son S2P et se lance dans l’Analytics

Par Guillaume Trecan | le | Direction ha

Le nouveau directeur achats du spécialiste des paiements, Worldline axe sa stratégie sur cinq piliers qu’il nous décrit dans le détail : déploiement du StoP avec Basware et Scanmarket ; développement d’un Procurement Excellence Office ; coordination des projets achats à l’échelle du groupe ; gestion des fournisseurs stratégiques et RSE.

La direction achats de Worldline déploie son S2P et se lance dans l’Analytics
La direction achats de Worldline déploie son S2P et se lance dans l’Analytics

Norbert Meurgues a pris la tête de la direction achats de Worldline à l’automne dernier. Il reporte au directeur financier du groupe, Eric Heurtaux et il a sous sa responsabilité 1,2 milliard d’euros avec pour principale famille d’achats la sous-traitance (un tiers du total), des centres de services partagés au support aux utilisateurs, en passant par des prestations de R&D. Il achète également de l’IT, hardware et software. Les achats liés à la fabrication, à la maintenance et aux services associés aux activités Terminaux, Solutions et Services (ex Ingenico), en cours de cession entrent également dans son périmètre. Avec 150 sites dans le monde, son poste achats immobilier et facility management est également très conséquent.

Norbert Meurgues est à la tête d’une organisation achats centralisée comprenant 75 personnes, dont une cinquantaine d’acheteurs dédiés aux activités de sourcing et une équipe de 25 personnes rattachées à un Procurement Excellence Office à 80 % localisées en Roumanie. Cette équipe travaille sur le support au process et aux outils, mais aussi l’analyse de données.

 

Un déploiement en moins de 20 mois

En tête de liste de ses objectifs figure le déploiement de Basware sur l’ensemble du processus Source to Pay, sur trente pays et 52 entités légales, d’ici la fin de l’année 2022. Un déploiement qui aura pris au total moins d’une vingtaine de mois sur la partie Procure to Pay. Reste également à déployer les modules SRM, gestion des contrats et RFX de Scanmarket, partenaire de Basware. « Beaucoup d’énergie a été mise en œuvre sur la partie PtoP et nous devons accélérer sur la partie sourcing », explique-t-il.

L’objectif est de disposer d’un centre d’expertise achat qui assure non seulement des activités de hotline et de support aux opérations, mais également d’analyse des données

 

Le deuxième axe consiste à accélérer la montée en compétences du Procurement Excellence Office. « L’objectif est de disposer d’un centre d’expertise achat qui assure non seulement des activités de hotline et de support aux opérations, mais également d’analyse des données et de la performance pour apporter une meilleure vision de notre environnement et avoir une capacité d’anticipation dans la définition de nos stratégies achats », annonce le directeur achats de Worldline qui se réjouit d’avoir déjà effectué un important travail de nettoyage des données.

Création d’un poste de coordinateur achats pays

Le troisième axe porte sur le renforcement de la collaboration entre pays et responsables de catégories achats groupe pour accroître les synergies achats. « Un axe plutôt lié à l’aspect organisationnel », analyse Norbert Meurgues, qui a désigné un collaborateur de son équipe pour coordonner les pays, assurer l’interface avec les responsables de catégories achats et gérer les projets. « Nous travaillons sur cet aspect organisationnel pour développer un esprit d'équipe fort, une bonne visibilité de part et d’autre sur toutes les actions achats et une meilleure couverture de la fonction achats », résume Norbert Meurgues.

Nous sommes engagés avec nos fournisseurs sur des stratégies long terme soit du fait d’une dépendance technologique, soit parce qu’ils ont des capacités et un savoir-faire qui nous font défaut

La gestion des relations fournisseurs figure également en bonne place dans sa stratégie. « Nous sommes engagés avec nos fournisseurs sur des stratégies long terme soit du fait d’une inter-dépendance technologique, soit parce qu’ils ont des capacités et un savoir-faire qui nous font défaut, surtout sur les activités offshore et nearshore », explique Norbert Meurgues. Avec ces 140 fournisseurs stratégiques susceptibles de fortement impacter les résultats du groupe, il met en place une gouvernance tripartite : Achats, Ventes et Opérations.

Offshoriser et insourcer

Face à une conjoncture haussière, Norbert Meurgues envisage également d’élargir son sourcing tout en menant une réflexion make or buy. « Le sourcing alternatif est aujourd’hui primordial, c’est pratiquement le seul moyen de faire des gains au vu du contexte de marché. Nous avons beaucoup de prestataires européens qui ont développé des savoir-faire autour du paiement et des relations croisées fortes avec toute la partie hardware. Nous sommes en train d’étudier les possibilités d’in-sourcer ou d’off-shoriser ces activités. Cela demande des montées en compétence et s’inscrit donc dans des plans à trois à cinq ans », prévient-il.

Ce qui n’empêche pas la direction achats de Worldline d’ambitionner, à travers son axe RSE, de s’appuyer sur des bassins de fournisseurs de proximité. L’autre dimension achats responsables portant sur la réduction de l’impact environnemental des achats.

PORTRAIT

Norbert Meurgues (54 ans, DESS transport logistiques Paris Sorbonne) a pris les fonctions de directeur achats du groupe Worldline en novembre 2021, après avoir exercé pendant quatre ans et demi la fonction de directeur achats du groupe Altran. Après un début de carrière dans la logistique, il a commencé sa carrière aux achats, comme acheteur transports chez KeyMRO en 2002.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)