Stratégie ha

La Poste : « Pour surmonter nos difficultés de recrutement, nous jouons sur plusieurs tableaux »

Par Guillaume Trecan | le | Rh ha

La direction achats groupe de La Poste est une des premières à s’emparer des parcours de mobilité interne créés par la DRH. La directrice achats groupe, Laurence Laroche revient sur la difficulté à trouver les bons profils pour répondre à ses besoins constants de recrutement.

La Poste : « Pour surmonter nos difficultés de recrutement, nous jouons sur plusieurs tableaux »
La Poste : « Pour surmonter nos difficultés de recrutement, nous jouons sur plusieurs tableaux »

Quelles sont les fonctions en interne auprès desquelles vous recrutez le plus de nouveaux acheteurs ?

Le premier pourvoyeur de la fonction achats par mobilité interne est la fonction commerciale, avec laquelle existent des points communs sur le plan de la négociation. Ensuite, cela se fait en fonction de la connaissance fonctionnelle de la catégorie pour laquelle nous recrutons. Nous recrutons aux achats informatiques des gens venus de la DSI, aux achats marketing, des gens venus de la direction marketing, etc.

« C’est en faisant cet assemblage que l’on est susceptible d’apporter la meilleure prestation achats. »

Quelle importance revêt la mobilité interne par rapport à vos enjeux RH ?

La Poste est une société en pleine transformation, marquée par une baisse de l’activité courrier et le développement d’autres activités. Nous souhaitons que chacun ait un avenir dans le groupe, ce qui passe pour certains par le fait d’avoir l’opportunité de changer de métier. Ensuite, à titre personnel, je crois aux vertus du mélange. Les profils venus de différents horizons apportent de la richesse : des gens venant de l’interne qui ont fait un autre métier, des mouvements à l’intérieur de la filière achats, des gens qui viennent de l’externe. C’est en faisant cet assemblage que l’on est susceptible d’apporter la meilleure prestation achats.

Avez-vous d’importants besoins de recrutements au service achats du groupe ?

La population achats groupe compte 300 personnes, acheteurs et approvisionneurs, pour gérer cinq milliards d’euros d’achats. Du fait du turn over, notre besoin de recrutement est constant. A l’échelle de la filière achats, nos besoins sont assez importants… moins à l’échelle du groupe La Poste qui emploie au total 220 000 personnes.

« En interne, nous butons sur le fait que le vivier d’acheteurs n’est pas assez important »

Rencontrez-vous des difficultés pour pourvoir ces postes ?

Il est en effet compliqué de recruter en externe et de trouver les bonnes personnes. En interne, nous butons sur le fait que le vivier d’acheteurs n’est pas assez important. Nous avons donc identifié avec les RH qu’il fallait donner l’opportunité à des gens détenant les soft skills, mais pas les hard skills de les acquérir par un parcours de formation. Nous sommes parmi les premiers à nous saisir de cette initiative groupe des « Itinéraires balisés », des parcours d’intégration par lesquels sont passés en septembre sept nouveaux collaborateurs achats venus de l’interne. Pour surmonter nos difficultés de recrutement, nous jouons sur plusieurs tableaux, à la fois de l’interne, de l’externe débutant et de l’externe plus expérimenté.

De quels atouts dispose la direction achats pour susciter l’attractivité ?

L’ensemble des Achats dans le groupe La Poste représente 13 milliards d’euros, ce sont donc des enjeux colossaux. Le métier achats se situe, qui plus est, au centre de l’entreprise, en relation avec une palette de prescripteurs très importante en interne et, en externe, avec le marché fournisseur. En termes de processus, le fait de travailler comme nous le faisons, dans le cadre des marchés publics, présente l’avantage de conférer un rôle central à l’acheteur, qui est nécessairement intégré dans tous les actes d’achat. Enfin, en termes d’outils, nous sommes en train de nous doter de ce qui se fait de mieux, des outils d’e-sourcing, de PtoP, de data visualisation, ou encore d’intelligence artificielle appliquée aux Achats. Enfin le groupe La Poste présente également des atouts en termes d’attractivité. Nous sommes un groupe engagé dans le développement durable depuis très longtemps qui possède la première flotte de véhicules électriques et nous compensons toutes nos émissions de carbone.

« Lorsque nous recrutons des commerciaux, le principal obstacle est salarial »

A l’inverse, quels arguments vous opposent les collaborateurs qui ne sont pas convaincus par l’intérêt de venir aux Achats ?

Lorsque nous recrutons des commerciaux, le principal obstacle est salarial, les commerciaux ayant des parts variables plus importantes que les acheteurs. Un autre obstacle vient du fait que les Achats sont perçus comme une fonction très processée, très administrative. Nous devons expliquer qu’au-delà du process, la fonction offre la possibilité d’être dans un monde différent, un monde en transformation.

Comment communiquez-vous en interne pour vendre la fonction achats ?

Nous participons à des forums emploi dans le cadre desquels nous présentons les Achats au côté des autres fonctions qui recrutent. Je présente le métier sous forme de vidéos et nous interviewons des acheteurs venus d’autres fonctions qui expliquent leur parcours. Nous avons également communiqué autour de cette opération d’« Itinéraires balisés ».

Percevez-vous une évolution de l’attractivité de la fonction achats en interne ?

Je pense en effet qu’elle s’accroît. Le sujet est aussi porté plus haut dans l’entreprise, comme le montre le fait que la direction des ressources humaines ait communiqué sur les « Itinéraires balisés ». Mais c’est un objectif à atteindre sur le long terme et qui avance aussi en s’appuyant sur les succès engrangés.

La première promotion des Itinéraires balisées Achats du groupe La Poste a permis d’accueillir sept nouveaux collaborateurs venus d’autres fonctions en interne. - © Anna Marchlewska
La première promotion des Itinéraires balisées Achats du groupe La Poste a permis d’accueillir sept nouveaux collaborateurs venus d’autres fonctions en interne. - © Anna Marchlewska

Itinéraire balisé, un parcours d’intégration aux Achats

L’Itinéraire Balisé Acheteurs est un des parcours de mobilité interne créé par le groupe, pour permettre à la direction achats d’attirer en son sein des collaborateurs provenant d’autres filières et/ou d’autres branches du groupe La Poste, présentant un socle commun de compétences comportementales et techniques transférables sur le métier d’acheteur. La direction achats avait pour ambition de recruter dix acheteurs pour l’Ile de France. Les candidats retenus après des tests de sélection ont été reçus en entretien par la filière et les RH. En parallèle, des représentants de la filière, des acheteurs et Responsables Achats, ont participé à des Webinaires, des audios via Teams pour expliquer aux candidats leur métier. Pour les sept candidats retenus, un parcours de formation sur six mois a été programmé, alternant une partie théorique de treize jours pilotée par l’Institut Groupe et une partie pratique réalisée auprès d’un tuteur-accompagnateur de la filière Achats.

Les Achats de La Poste en chiffres

Montant des achats : 5 Mds d’€

Effectif achats groupe : 300 personnes

Effectif total groupe La Poste : 220 000 personnes 

Transférer cet article à un(e) ami(e)