Catégorie ha

Les grandes entreprises limitent leur empreinte papier

Par Guillaume Trecan | le | Fm

Le Baromètre PAP50 qui évalue la politique des grandes entreprises françaises en matière de consommation de papier apporte son lot de bonnes nouvelles… une partie est due au confinement, mais d’autres révèlent une tendance de fonds à la lutte contre la surconsommation.

Les grandes entreprises limitent leur empreinte papier
Les grandes entreprises limitent leur empreinte papier

Créé en partenariat avec le WWF-France et Riposte Verte ce baromètre réalisé entre février et mai 2021 porte sur l’examen détaillés de questionnaires soumis aux entreprises françaises, qui s’appuie sur sept critères, parmi lesquels la clarté de l’ambition, l’accessibilité de l’information ou encore la qualité des preuves. Certains, comme l’éco-conception ou encore la responsabilité des achats, sont déclinés par type de papier. Pour sa dixième édition, le Baromètre PAP50 affiche le chiffre plus qu’encourageant d’une consommation moyenne de 10 kilos de papier par an et par ETP, qu’il s’agisse de papier à copier ou de DIPE (Documents institutionnels, promotionnels et éditiques).

10 Kg de papier par an par personne

En ce qui concerne les achats de papier durable, elle est de 26 % pour le papier à copier et de 21 % pour les DIPE. Sachant qu’est considéré comme durable le papier issu de forêts gérées durablement, avec label de fabrication et origine France garantie ou le papier issu de fibres recyclées et origine France garantie. Pour les entreprises qui se hissent au sommet du podium cette année, c’est beaucoup plus. On retrouve dans ce peloton de tête Orange, Edenred, les laboratoires Boiron, La Française des Jeux, Pôle Emploi et Gutemberg Network, dont la proportion de papier durable se situe au-delà de 80 %, voire à 100 % pour beaucoup d’entre eux.

Reste à savoir si la prochaine édition confirmera ce résultat dû en partie aux épisodes de confinement de 2020. Mais toujours est-il que les entreprises qui se hissent au sommet du podium, le doivent surtout à des politiques volontaristes. C’est le cas notamment de l’agence Prodigious (groupe Publicis) qui se hisse à la troisième place du podium en matière de consommation de DIPE. Elle a initié ses efforts dès 2018, notamment en instituant un système de badgeage à l’imprimante pour démarrer l’impression et en réservant les imprimantes individuelles aux fonctions qui gèrent des documents confidentiels. La dématérialisation de la facturation des factures et de la paie a également joué un rôle en profondeur. Enfin, les acheteurs du groupe ont également été mis à contribution à travers le sourcing de papier uniquement certifié FSC, PEFC et d’origine recyclé.

Le classement PAP50 2021. - © D.R.
Le classement PAP50 2021. - © D.R.

Transférer cet article à un(e) ami(e)