Catégorie ha

Avec Brâam, Pretto repense ses espaces de convivialité

Par Mehdi Arhab | Le | Fm

Machine à café professionnelle, corbeilles de fruits … La scale-up Pretto, courtier en crédit immobilier, a reconsidéré le bien-vivre dans ses bureaux parisiens en s’offrant les services de Brâam. Cette jeune PME propose une offre variée, dont les effets se distinguent par leur caractère sain.

Pretto fait appel à Brâam pour améliorer le bien-être de ses collaborateurs - © D.R.
Pretto fait appel à Brâam pour améliorer le bien-être de ses collaborateurs - © D.R.

Fondée en janvier 2017, Pretto est aujourd’hui une scale-up dont l’offre se fonde sur un service de courtier en crédit immobilier, exclusivement en ligne, mêlant accompagnement personnalisé et solution technique. Après avoir levé successivement 1,3 million d’euros en octobre 2017, 8 millions d’euros en Série A en 2018 et 30 millions d’euros en Série B en janvier 2022, la jeune pousse ne cesse de croître. Elle emploie près de 250 personnes, principalement sur des fonctions commerciales, experts en crédit et ingénieurs. Implantée à Nantes, ville dont est originaire l’un de ses deux fondateurs, l’entreprise est aussi établie dans la Ville Lumière. Pretto a en effet pris ses quartiers dans le 10ème arrondissement de Paris, dans deux bâtiments, non loin de Poissonnière, un arrêt de la ligne 7 du métro.

Ses bureaux, éparpillés sur six étages, représentent quelque 1800 mètres carrés. Accordant une importance toute particulière au bien-être de ses collaborateurs, Pretto a engagé en avril 2021 Julie Legalché, référente achats FM et office & team care manager en titre. Et c’est à elle que revient notamment la mission de sourcer des prestataires chargés notamment de créer des lieux de convivialité grâce à des modules adaptés dans les locaux parisiens de l’entreprise. « Notre prestataire ne nous donnait pas satisfaction, la qualité de services et des produits - fruits et cafés - n’était pas au rendez-vous, retrace-t-elle. En plus de générer beaucoup d’insatisfaction pour nos collaborateurs, ce partenariat, long d’un an et demi, m’obligeait à redoubler d’efforts et de vigilance dans le suivi de la relation fournisseur ».

Rencontre avec Brâam

Dès lors, Pretto décide d’arrêter les frais, se mettant en chasse d’un nouveau prestataire de free food. Pour Julie Legalché, le salon des offices managers se révélait comme l’occasion rêvée de sourcer des acteurs innovants. L’atelier Brâam, qui accompagne 250 entreprises de toute taille dans la formation d’espaces de repos autour de machines à café en grains, de fontaine sur réseau d’eau et de corners de fruits frais et fruits secs, a retenu l’attention de la scale-up. « Nous leur avons exposé nos attentes et nos besoins. Au-delà de la qualité des produits, nous attendions une prestation de service qui se distingue par sa qualité. Par suite de nombreux échanges, des membres de Brâam ont visité nos locaux. Et depuis la fin d’année 2021, nous faisons appel à leurs services », détaille Julie Legalché.

Pretto en a ainsi profité pour renouveler son parc de quatre machines à café, avec un mode de financement en leasing. L’entreprise s’est engagée durant quatre ans à verser chaque mois un loyer à Brâam. Un autre contrat conclu avec le prestataire porte sur la livraison chaque semaine de café, de quatre corbeilles de quatre kilos chacune de fruits frais et de plusieurs boîtes de fruits secs. Ceux-ci sont conditionnés dans des emballages recyclables, éco-conçus et résistants. Les fruits frais sont quant à eux disposés dans des corbeilles en osier, recyclables elles aussi et récupérées chaque semaine. Les packagings de la gamme de six cafés de Brâam sont aussi récupérables.

Yann Simon, co-fondateur de Brâam - © D.R.
Yann Simon, co-fondateur de Brâam - © D.R.

« Nous avons toujours voulu démocratiser et développer des produits et services de ce type à des prix accessibles. Notre offre s’adresse aussi bien à des PME, ETI et des grands groupes ; aux offices managers ou aux Achats qui ont détecté un besoin spécifique », évoque Yann Simon, co-fondateur de Brâam. La PME, qui compte 25 employés, a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros en 2021 et vise d’ici à cinq ans 8 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Le Covid et les confinements successifs nous ont touchés dans les grandes largeurs. Sans oublier le télétravail imposé par certaines entreprises. Les répercussions ont été très lourdes. Néanmoins, nous constatons depuis septembre dernier un rebond et une restructuration du marché », explique Yann Simon.

Une solution modulable et clé en main

Étant situés sur deux bâtiments et plusieurs étages, les quantités à adresser diffèrent selon le point de livraison … Tout cela réclame une coordination particulière avec Brâam

Celle-ci prend par ailleurs en charge l’approvisionnement des machines et produits. Un point important pour Pretto, pour qui l’organisation de ses bureaux rend la livraison particulièrement complexe. Pour répondre autant que faire se peut à ses exigences, son prestataire lui propose une formule sur-mesure. « Étant situés sur deux bâtiments et plusieurs étages, les quantités à adresser diffèrent selon le point de livraison. De plus, les machines sur chaque lieu ne sont pas forcément les mêmes. Tout cela réclame une coordination particulière avec Brâam et un travail de communication minutieux », commente Julie Legalché.

Recrutant à tour de bras pour accompagner ses objectifs de croissance, Pretto va déménager très prochainement dans de nouveaux locaux de 2500 mètres carrés, non loin de son site parisien actuel. Une problématique supplémentaire, à laquelle son prestataire apporte encore une réponse efficace. « Brâam va déplacer nos machines à partir du 12 décembre prochain et les équipes commenceront à migrer dans nos nouveaux bureaux la semaine suivante », confie Julie Legalché, avant de poursuivre : « notre parc de machines à café devrait de fait s’étendre ». 

Bien-être au travail et protection de l’environnement

Tout bien considéré, Brâam se distingue essentiellement par une offre de service qui allie responsabilité environnementale et confort sur le lieu de travail. Les cafés (et les produits) de Brâam sont en ce sens “CO2 compensés« . La structure s’engage en effet à compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par chacun des produits de sa gamme, en finançant des projets de protection du climat. L’un d’eux vise par exemple à soutenir la fourniture d’eau potable dans une province d’Éthiopie. Le prestataire met également à disposition de ses clients des « kits zéro déchet ».

« Depuis le début de notre partenariat, la grosse amélioration dans notre quotidien réside sur le conditionnement des produits qui nous sont livrés, en particulier les fruits secs et les fruits frais. Nous ne générons désormais que très peu de déchets », se félicite Julie Legalché.

Pretto s’appuie également sur Les Joyeux Recycleurs, structure qui lui fournit diverses solutions pour collecter et trier une partie de ses déchets. Marc de café, bouteilles en plastique, canettes … tout y passe. « Nous générions beaucoup de déchets avec notre ancien prestataire et cela ne nous satisfaisait pas. Il est certain aujourd’hui que nous les limitons au maximum. Nous sommes très vigilants, d’autant que depuis notre fondation, nous effectuons notre bilan carbone et souhaitons obtenir la certification BCorp », clame Julie Legalché.

Transférer cet article à un(e) ami(e)