Solution et techno

La Chine, première destination des paiements interentreprises hors UE

Par Guillaume Trecan | le | Dématérialisation

Spécialisée dans le paiement instantané entre entreprises, La Fintech Ibanfirst vient de réaliser une étude sur les paiements internationaux émis depuis la France vers des pays hors Union Européenne, en s’appuyant sur les données de son outil Payment Tracker, qui trace les parcours des paiements.

La Chine, première destination des paiements interentreprises hors UE
La Chine, première destination des paiements interentreprises hors UE

Utilisée principalement par des PME pour réaliser des paiements et des transferts en devises étrangères en utilisant les cours en temps réel, la solution Ibanfirst peut identifier la localisation exacte des flux de paiement en temps réels et vérifier leur statut. En s’appuyant sur cette data, les analystes de la société viennent de publier les résultats de l’étude de 24 096 paiements (hors zone SEPA, dont les 28 pays de l’Union européenne) réalisés entre février à septembre 2021 par 1 224 clients français.

D’après l'étude IbanFirst 70 % des paiements internationaux émis depuis la France sont libellés en dollars. - © D.R.
D’après l'étude IbanFirst 70 % des paiements internationaux émis depuis la France sont libellés en dollars. - © D.R.

Le premier pays destinataire de ces paiements est la Chine, avec des paiements libellés en dollar (22 % du total des paiements), suivi de Hong Kong (13 %) et des Etats-Unis (12 %). Dans 11 % des cas, ces paiements sont destinés à des entreprises britanniques et réalisés en Livres Sterling.

Plus d’intermédiaires bancaires vers les Etats-Unis

Le délai de traitement du paiement, mais aussi son coût, sont fonction du nombre d’intermédiaires bancaires. En ce qui concerne les paiements en dollar vers les Etats-Unis, la majorité (57 %) est de deux intermédiaires. Dans près de 8 % des cas, le nombre d’intermédiaires s’élève même à trois. En ce qui concerne les paiements à destination de la Chine, dans plus de la moitié des cas, ils ne se font qu’avec un seul intermédiaire.

Le délai que met un paiement à être crédité sur le compte de son bénéficiaire n’est pourtant pas plus long lorsqu’il est destiné aux Etats-Unis, pays vers lequel le plus grand nombre d’intermédiaire bancaire entre en jeu. Dans 60 % des cas, les paiements libellés en dollar vers les Etats-Unis sont crédités sur le compte du bénéficiaire dans un délai inférieur à deux heures. En revanche, 57 % des paiements en dollar partant vers la Chine prennent entre deux heures et 24 heures pour être effectifs. Un tiers de ces paiements prend même plus entre 24 heures et une semaine. Pour expliquer ce phénomène, les analystes d’Iban First énoncent l’adage selon lequel « les paiements suivant le sens du soleil sont plus rapides que les autres ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)