Actualite

L’inquiétante chute de l’indice des commandes Tradeshift

Par Guillaume Trecan | le | Actualité

Au troisième trimestre 2021, le volume de commandes a chuté de 24 points par rapport au trimestre précédent selon l’indicateur publié par la plateforme de dématérialisation des échanges BtoB Tradeshift.

L’inquiétante chute de l’indice des commandes Tradeshift
L’inquiétante chute de l’indice des commandes Tradeshift

La plateforme spécialisée dans les échanges électroniques interentreprises Tradeshift, qui compte notamment parmi ses clients les directions achats d’Eramet, Eiffage, ou encore la Française des jeux, connecte 1,5 million de donneurs d’ordres et fournisseurs dans le monde autour de services de P2P et de traitement des factures. Ses experts ont donc une position idéale pour percevoir les tendances du commerce mondial.  

Parmi les différents indicateurs publiés par l’éditeur dans sa note trimestrielle Index of Global Trade Health, le plus significatif - et en l’espèce, le plus inquiétant - est le tableau comparatif des courbes de facturation et de commandes. En temps normal, la courbe des commandes précède légèrement celle des factures, avec un décalage qui correspond aux délais d’exécution des commandes. Au troisième trimestre ce décalage a commencé à prendre des proportions inédites qui révèlent l’allongement des délais de livraison et l’aggravation des goulots d'étranglement.

Au deuxième trimestre 2021, les courbes de volume de commandes et de factures se désynchronisent dangereusement. - © D.R.
Au deuxième trimestre 2021, les courbes de volume de commandes et de factures se désynchronisent dangereusement. - © D.R.

Les acheteurs renoncent à passer de nouvelles commandes

Au deuxième trimestre, le volume des commandes avait cru de 24 points. Non seulement la hausse des factures consécutives s’est fait attendre mais, lorsqu’elle est intervenue au troisième trimestre, elle n’était que de cinq points. Pour les analystes de Tradeshift, il s’agit du signe indéniable que des commandes passées restent non exécutées, bloquées à un endroit ou un autre de la supply chain. D’où une profonde inquiétude liée à la chute consécutive de 22 points des commandes enregistrées au troisième trimestre 2021. L’hypothèse avancée étant que les acheteurs seraient dissuadés de passer de nouvelles commandes du fait des difficultés rencontrées sur les supply chain.

Les volumes de commandes en Europe affichent des tendances contrastées au troisième trimestre 2021, mais globalement à la baisse. - © D.R.
Les volumes de commandes en Europe affichent des tendances contrastées au troisième trimestre 2021, mais globalement à la baisse. - © D.R.

Transférer cet article à un(e) ami(e)