Stratégie ha

Forsee Power : « Nous sommes une entreprise en hyper croissance »

Par Guillaume Trecan | le | Direction ha

Julien Cursoux, directeur achats et supply chain du fabricant de batteries pour véhicules électriques Forsee Power, élabore la stratégie achats qui doit accompagner une multiplication par dix du chiffre d’affaires, programmée en un peu plus de cinq ans, pour atteindre 600 M d’€ en 2027.

Julien Cursoux, directeur achats et supply chain groupe. - © @Patrice Lemesle 2021
Julien Cursoux, directeur achats et supply chain groupe. - © @Patrice Lemesle 2021

Forsee Power a enregistré 72 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier et vise 600 millions d’euros en 2027. Comment l’organisation achats que vous dirigez s’adapte-t-elle à cette trajectoire vertigineuse ?

Nous sommes une entreprise en hyper croissance. En effet Forsee Power a su se positionner comme un leader des systèmes de batteries pour véhicules lourds et légers. Au premier semestre 2022, nous avons enregistré une croissance de 34 % par rapport à l’an dernier. Les choses évoluent tellement vite que, tous les six mois, nous avons l’impression de travailler dans une entreprise nouvelle. Depuis mon arrivée en 2018, j’ai créé le service achats et recruté une équipe solide, mis en place des procédures, des indicateurs, des contrats, du Sales and Opération Planning (S&OP), un code de conduite des fournisseurs… L’entreprise recrute beaucoup de collaborateurs et nous devons l’aider à grandir. Nous devons travailler sur le fond, sur les processus pour nous structurer, tout en restant agile et en travaillant sur tous les nouveaux projets. Notre domaine d’activité est en ébullition permanente. Beaucoup de nouveaux projets apparaissent et nous devons être capables de les traiter de front en collaborant avec différents services de l’entreprise.

Forsee Power produit des batteries pour des bus, des vélos… tout sauf de voitures. - © D.R.
Forsee Power produit des batteries pour des bus, des vélos… tout sauf de voitures. - © D.R.

Nous réalisons la conception mécanique, thermique et électronique de batteries répondant  aux besoins de grands constructeurs internationaux

Qu’achetez-vous ?

Forsee Power conçoit et produit des batteries pour tous types de véhicules à l’exception des voitures : bus, véhicules non routiers, trains, bateaux, deux roues, trois roues… Nous réalisons la conception mécanique, thermique et électronique de batteries répondant aux besoins de grands constructeurs internationaux. Nos principales commodités sont les accumulateurs, des pièces métalliques, des cartes électroniques, des câbles, des composants méca-électroniques, des pièces plastiques, des services généraux et des capex. Nous achetons aussi beaucoup de transport, maritime, terrestre et un peu d’aérien ; nous avons un objectif de réduction d’émission. Beaucoup de nos pièces sont spécifiques et sont dessinées par notre bureau d'études. Tout dépend des gammes de produits, mais en général, nos achats sont destinés à des productions de moyenne série.

Comment votre organisation achats est-elle structurée ?

Je suis membre du comité exécutif de Forsee Power avec sous ma responsabilité les achats, la supply chain et l’administration des ventes. La fonction supply chain représente une quarantaine de personnes réparties sur nos quatre sites industriels.

L'équipe achats est aujourd’hui organisée en deux pôles, l’un en Europe, à Paris, où nous sommes huit et l’autre en Chine, où travaillent quatre acheteurs. L’idée étant de disposer d’une organisation globale, sachant que Forsee Power a des usines en France, en Chine, en Inde, en Pologne et bientôt aux Etats-Unis, à Columbus dans l’Ohio. Ces acheteurs ne passent pas les commandes, ce sont les approvisionneurs qui le font. Certains acheteurs travaillent uniquement sur des commodités et d’autres à la fois sur des projets et des commodités.

Forsee Power dispose pour l’heure de sites industriels en France, en Chine, en Inde et en Pologne. - © D.R.
Forsee Power dispose pour l’heure de sites industriels en France, en Chine, en Inde et en Pologne. - © D.R.

Quels sont les objectifs prioritaires fixés aux Achats ?

Les acheteurs projets doivent sourcer toutes les pièces correspondant aux besoins du projet dans une bonne performance coût, qualité et délais. Les acheteurs commodités doivent à la fois contrer les hausses de prix qui nous impactent et trouver des fournisseurs alternatifs. Nous devons trouver des fournisseurs adaptés à nos besoins, notre taille et nos marchés. Au fur et à mesure que nous montons en puissance, nous étoffons notre panel avec des fournisseurs que nous faisons grandir avec nous, ou avec des fournisseurs qui correspondent à nos nouveaux besoins en termes de marché, capacité, de qualité et d’implantation.

Notre positionnement nous permet d’intéresser beaucoup de fournisseurs avec lesquels nous construisons une relation de forte proximité

Comment parvenez-vous à travailler d’égal à égal avec des fournisseurs dont la taille est beaucoup plus importante que la vôtre ?

Nous sommes sur des marchés émergents, de moyenne série, mais des marchés stratégiques comme le bus au service du transport public. Nous sommes d’ailleurs le leader européen de ce marché. Même si Forsee Power est, aujourd’hui encore, une ETI, notre forte croissance représente un intérêt et une alternative pour des entreprises qui travaillent avec les grands acteurs automobiles. Notre positionnement nous permet d’intéresser beaucoup de fournisseurs avec lesquels nous construisons une relation de forte proximité d’un point de vue R&D pour travailler en commun sur des innovations. Nous le faisons avec nos fournisseurs stratégiques dans les domaines des cellules, de l’électronique, du data login, des isolants thermiques, ou encore tout ce qui nous permet d’optimiser nos packs batteries. Au niveau cellule, nous travaillons avec tous les grands acteurs présents en Chine, au Japon et en Corée. Nous avons des partenariats avec des groupes comme LG Energy Solutions. Cependant, nous travaillons aussi beaucoup avec les fournisseurs qui émergent en Europe. Enfin, notre introduction en bourse en novembre 2021 nous a apporté beaucoup de visibilité.

Nous avons su écouter nos fournisseurs il y a deux ans, quand ils ont commencé à nous alerter sur ce sujet et nous l’avons pris très en amont

Ce niveau de relation vous permet-il de faire face aux pénuries qui frappent notamment le marché de l’électronique ?

Nous avons su écouter nos fournisseurs il y a deux ans, quand ils ont commencé à nous alerter sur ce sujet et nous l’avons pris très en amont. Nous avons anticipé l’ouverture des commandes à 18 mois pour l’électronique et les cellules, en nous fondant notamment sur les prévisions du S&OP. Cela nous a permis une continuité de production. Pour d’autres fournisseurs stratégiques - notamment les pièces mécaniques et faisceaux - nous envoyons des prévisions à douze mois à tous nos fournisseurs stratégiques pour qu’ils puissent à leur tour sourcer la matière.

Nous avons également des contacts très réguliers avec nos fournisseurs sensibles pour nous assurer des livraisons. Nous vérifions avec eux les commandes, nous demandons s’ils ont des alternatives à nous proposer en cas de difficultés et s’ils peuvent acheter certains composants auprès de brokers ou de distributeurs alternatifs dont les pièces sont conformes à nos besoins… Nous pouvons même effectuer des audits chez nos fournisseurs pour être certains de passer en priorité. Grâce à nos discussions avec des fabricants de composants électroniques, des distributeurs et des EMS, nous aidons parfois certains fournisseurs à sourcer des composants électroniques quand ils rencontrent des difficultés. Enfin, nous passons évidemment en double sourcing certains composants standards sur lesquels nous étions en mono-sourcing.

En juin 2022, nous avons été certifiés Opérateur Economique Agréé par les Douanes, ce qui n’est pas fréquent pour des sociétés de notre taille

Quels chantiers avez-vous ouverts sur la dimension supply chain de vos responsabilités ?

Nous avons beaucoup plus de flux inter usine, nous travaillons donc beaucoup sur le S&OP, qui est un outil essentiel pour faire face aux délais de livraison extrêmement longs et aux ruptures de composants électroniques. La forte demande en cellules impose également des délais de livraison allongés pour nos achats d’accumulateurs.

En juin 2022, nous avons également été certifiés Opérateur Economique Agréé par les Douanes, ce qui n’est pas fréquent pour des sociétés de notre taille. Cela apporte nécessairement du crédit à Forsee Power. Etant donné que nous importons beaucoup de produits d’Asie, être certifié est un gage de sécurité et de maturité pour nos clients.

Enfin, les difficultés de transport maritime depuis la Chine nous ont amené à être créatif : lorsque les ports chinois étaient totalement saturés, nous avons mis en place du transport par camions depuis Zhongshan, près de Hong Kong, jusqu’en France. Cela nous a offert une alternative intéressante sachant que nous transportons beaucoup de produits dits « dangereux » qui nécessitent une gestion administrative plus complexe pour un transport par la mer que par la route. Cependant, avec la guerre en Ukraine, cette solution n’est, pour le moment, plus envisageable.

La RSE rentre-t-elle également dans votre feuille de route ?

Le développement durable est un axe de travail important des Achats. Nous avons une feuille de route Groupe et nos clients sont de plus en plus attentifs à la performance extra financière. Nous avons mis en place une politique achats durables, avec la création en 2020 d’un code de conduite fournisseurs que ceux-ci doivent signer ; nous misons sur des emballages recyclables ou retournables avec certains fournisseurs d’accumulateurs. Nous recherchons aussi des fournisseurs alternatifs plus proches de nous et nous avons un objectif de réduction du transport aérien pour réduire nos émissions de CO2 liées au transport.

PORTRAIT

Julien Cursoux est directeur achats et logistique de Forsee Power depuis 2018. Il reporte au directeur général de la société. Ingénieur Insa, il a commencé sa carrière comme ingénieur d’affaires pour Schneider Electric à l’international, avant d’évoluer aux achats de production. Il a été diplômé du Cesa Achats et Supply Chain en 2009-2010. Julien Cursoux a ensuite travaillé chez Cegelec (groupe Vinci) aux achats projets, créé la direction achats et supply chain d’Onduline, puis travaillé à la tête des achats d’Assa Abloy.

Transférer cet article à un(e) ami(e)