Stratégie ha

Colas : « Nous devons lancer une dynamique internationale en nous appuyant sur nos grands pays »

Par Guillaume Trecan | le | Direction ha

Franck Le Guillou, a la tête des achats de Colas depuis juillet dernier, ambitionne de rééquilibrer l’assise géographique de l’organisation achats, pour l’heure basée pour moitié en France. Il doit également accroître le taux de couverture, massifier, contribuer à la réduction de l’impact carbone et mettre en œuvre un e-sourcing unique pour tout le groupe.

Franck Le Guillou, directeur des achats du groupe Colas. - © D.R.
Franck Le Guillou, directeur des achats du groupe Colas. - © D.R.

En vingt et un ans de carrière au sein du groupe Bouygues, Franck Le Guillou avait successivement conduit les équipes achats de Saur, Bouygues Energie et Services, puis Bouygues Construction. Il était dernièrement sorti de la fonction achats pour prendre le poste de patron de BU, puis directeur de la performance industrielle, mais il a accepté de revenir aux Achats, pour diriger la fonction achats groupe de Colas. Deux arguments l’ont convaincu : la perspective d’avoir à créer une filière achats mondiale et les ambitions de transformation du groupe portées par son nouveau PDG, Frédéric Gardès.

Objectif : 80 % de couverture achats

Dans ses nouvelles fonctions de directeur achats du groupe Colas, Franck Le Guillou doit gérer entre 8 milliards et 8,5 milliards d’euros par an et place en tête de liste de ses priorités l’augmentation du taux de couverture achats, aujourd’hui autour de 60 %. « Dans les trois ans qui viennent, nous souhaitons accroître ce taux de couverture d’une vingtaine de points », explique-t-il.

Peu de gens en ont conscience, mais Colas est une compagnie industrielle. Nous sommes leader de la transformation du bitume et l’un des acteurs principaux en tant que carrier

Parmi les grandes catégories d’achats de Colas on compte beaucoup de transport, notamment des capex roulant, depuis des pelles mécaniques aux grands engins de carrière, jusqu’à des locomotives pour Colas Rail. Colas achète également beaucoup de capex industriels. « Peu de gens en ont conscience, mais Colas est une compagnie industrielle. Nous sommes leader de la transformation du bitume et l’un des acteurs principaux en tant que carrier. Nous avons 3 000 unités de production : carrières, centrales d’enrobage, etc. », explique Franck Le Guillou. Dans ces achats industriels entrent également des matières premières : béton, ciment, adjuvants, etc.

Autre famille d’achats majeure pour Colas, la sous-traitance représente pas moins d’1,3 à 1,5 milliard d’euros d’achats par an, « c’est en grande partie sur cette famille que nous allons gagner des points de couverture, mais aussi sur nos capex industriels », annonce le nouveau patron des achats. Dernière famille d’achats de poids pour le groupe, l’énergie, électricité et gaz.

Une organisation achats encore trop française

Franck Le Guillou, qui dirige une équipe achats de 260 personnes a également un important défi pour internationaliser une organisation dont le barycentre, à l’heure actuelle, est encore très français. La moitié de l’équipe est basée en France. « Relativement récente, l’organisation achats a été fortement structurée autour d’un noyau français. A présent, nous devons lancer une dynamique internationale en nous appuyant sur nos grands pays que sont la France, les Etats-Unis et le Canada, ainsi qu’une majorité de pays européens », explique Franck Le Guillou qui précise : « la fonction achats est présente sur 25 des 50 pays où le groupe est implanté. » « Nous allons fortement recruter à l’international sur les deux prochaines années ou proposer de nombreuses mobilités », annonce le directeur achats du groupe Colas.

Toutes les entités du groupe Bouygues vont contribuer à l’objectif de réduction de 30 % de l’empreinte carbone

Plus globalement, Franck Le Guillou situe l’apport de valeur de la direction achats sur trois axes. Le premier est évidemment économique et passe par le fait de « jouer avec les atouts du groupe via la massification ». Le deuxième est écologique : « toutes les entités du groupe Bouygues vont contribuer à l’objectif de réduction de 30 % de l’empreinte carbone et les Achats sont un des huit leviers d’action de Colas », précise-t-il.

Création d’un poste de responsable achats et RSE

Pour piloter les initiatives de la direction achats en matière d’achats responsables, Franck Le Guillou vient de créer un poste de responsable achats et RSE dont la première titulaire vient d’arriver en janvier. Sur des sujets comme le calcul de l’empreinte carbone des fournisseurs, elle va travailler étroitement avec la direction environnement du groupe, créée il y a deux ans.

Enfin, son action sera également guidée par une préoccupation sociétale centrée sur l’empreinte locale du groupe. « Nous avons 800 exploitations et nous devons concilier nos objectifs de massification avec les parties-prenantes locales », explique Franck Le Guillou, dont l’organisation achats à trois niveaux d’approche des fournisseurs : un niveau mondial, un niveau continental (Afrique, Asie, Amériques et Europe) et un niveau local qui achètera notamment la sous-traitance, le transport. « Nous voulons continuer à faire partie du tissu local », affirme Franck Le Guillou.

A deux ou trois ans, nous allons remodeler tous nos outils achats. Nous avons lancé le projet sur la partie SRM, appels d’offres, performance, plans d’actions achat

Un projet SI achats figure également en bonne place sur la feuille de route du nouveau directeur achats. Pas sur le PtoP pour lequel le groupe continue à s’appuyer sur Coupa, déployé sur 80 % de sa surface mondiale, mais sur l’amont du process achats. « A deux ou trois ans, nous allons remodeler tous nos outils achats. Nous avons lancé le projet sur la partie SRM, appels d’offres, performance, plans d’actions achat. Mon enjeu d’ici deux à trois ans est que tous les acheteurs de Colas utilisent les mêmes outils, qu’ils soient américains, canadiens ou européens », conclut Franck Le Guillou.

PORTRAIT

Franck Le Guillou (54 ans, MAI) est directeur achats groupe Colas, rattaché à la BU matériel, équipement et achats, il a travaillé 24 ans dans la fonction achats et 21 ans dans le groupe Bouygues. Franck Le Guillou a débuté sa carrière comme acheteur projet au sein du groupe Danone où il est resté sept ans, avant de rejoindre le groupe Roullier. En 2000, il a pris les fonctions de directeur achats du groupe Saur qu’il a assumé dix ans, avant de passer chez Bouygues Energies et Services, toujours aux achats, puis en 2012, chez Bouygues Construction, comme directeur achats groupe. En 2017, il est sorti de la fonction achats pour prendre la responsabilité d’une BU spécialisée dans la construction de bâtiments industriels, puis devenir directeur performance industrielle en 2019.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)