Stratégie ha

Nexans : « Nous vivons un tournant dans la valeur que nous apportons à l’entreprise »

Par Guillaume Trecan | le | Direction ha

Pour Jérôme Chiquet, le directeur achats du groupe Nexans, dont 80 % des actions sont en mode collaboratif en interne, c’est main dans la main avec l’Industrielle, l’Ingénierie et l’Innovation que les Achats participent à la transformation du groupe.

Nexans : « Nous vivons un tournant dans la valeur que nous apportons à l’entreprise »
Nexans : « Nous vivons un tournant dans la valeur que nous apportons à l’entreprise »

Dans quelle mesure les Achat sont-ils impliqués dans la transformation du groupe Nexans ?

Notre contribution à la transformation du groupe est intimement liée à l’évolution de nos attentes fournisseurs. En avril dernier, nous avons partagé avec eux la feuille de route du groupe qui ambitionne aujourd’hui de devenir un pure player de l’électrification, avec un recentrage de ses activités sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électrification, de la production d’énergie jusqu’à sa transmission, sa distribution et sa consommation.

La feuille de route Achats est structurée autour de trois piliers - Economique, Environnement, Engagement - qui sont nos trois axes de contribution à la transformation du business. L’axe Engagement comprend l’alignement de nos fournisseurs sur nos exigences en matière de performance éthique, sociale et environnementale ; une dynamique collaborative cross-fonctionnelle en interne et le développement continu des compétences achats.

Le volet environnemental porte sur la réduction de nos émissions carbone et l’économie circulaire. Nous nous inscrivons dans la trajectoire fixée par le groupe d’une réduction de ses émissions de 4,2 % par an et nous commençons à collaborer avec nos fournisseurs principaux pour mesurer leurs émissions. Notre écosystème est par ailleurs constitué d’un partenariat avec Suez pour le recyclage des câbles et de collaboration avec différents fournisseurs de matières recyclées, notre objectif étant de rendre possible leur utilisation plus systématique dans nos câbles.

« Dans un marché chaotique, nous devons apporter des avantages compétitifs à Nexans via différents leviers »

 

Le volet économique de notre action est double : sécuriser la supply chain en anticipant les crises pour mieux les gérer - passer d’une organisation de crise en 2020-2021 à une organisation de gestion pérenne face à des crises appelées à se succéder - et réduire les coûts en TCO. Dans un marché chaotique, nous devons apporter des avantages compétitifs à Nexans via différents leviers : réduction de complexité, redesign, gestion de la demande, innovation.

Dans le cadre de vos actions cross-fonctionnelles, êtes-vous à même de faire évoluer la manière dont travaillent les autres fonctions ?

Notre leitmotiv aux Achats est de travailler en amont et en mode collaboratif. Notre feuille de route est à 80 % sous-tendue par un mode coopératif en interne. Sur des leviers d’innovation, de réduction de complexité, de sécurisation de la supply chain, les Achats ne peuvent pas travailler seuls ! Si l’on prend par exemple le recyclage, nous ne pouvons faire bouger les lignes que si Achats, Industriels et Ventes sont dans la boucle.

Qui sont vos partenaires prioritaires en interne ?

Nous avons trois fonctions partenaires privilégiées : Industrielle ; Ingénierie et Innovation ; Ventes et Marketing. Si l’on prend l’exemple des matières premières, le contexte actuel nous conduit à travailler avec la finance et les ventes. De même nous ne pouvons pas rationaliser nos matières sans qualification sur tous nos sites, ce qui implique un chantier commun avec la fonction Industrielle. La fonction RSE au sein du groupe est aussi un partenaire qui prend de plus en plus d’importance pour nous, en particulier sur la partie gestion des risques, bilan carbone et produits bas carbone et recyclés.

« Avoir centralisé la partie transactionnelle de nos achats, va nous permettre de maximiser la canalisation de nos commandes vers les fournisseurs préférentiels »

En travaillant sur le levier réduction de complexité, avez-vous aussi une influence qui va au-delà des process achats ?

L’idée maîtresse derrière cet objectif est : simplifier pour amplifier. Nous simplifions notre base fournisseurs, ciblant les stratégiques avec qui nous développons des plans d’action moyen terme. Nous simplifions aussi nos process à travers la digitalisation qui couvre à la fois les outils SRM, les tableaux de bord d’Analytics, la supply chain et la robotisation des tâches transactionnelles. Avoir centralisé la partie transactionnelle de nos achats, va nous permettre de maximiser la canalisation de nos commandes, via des catalogues, vers les fournisseurs préférentiels.

Au cours de votre carrière avez-vous souvent vu Achats et conduite du changement associés ?

Cela correspond à ma vision de la fonction achats, une fonction acteur du changement et de la transformation, mais une transformation au service du business. En intégrant ces dimensions RSE, gestion des risques et digitalisation, je pense que nous vivons un tournant dans la valeur que nous apportons à l’entreprise. La fonction achats a évolué de la réduction de coûts au QCD et TCO, à une génération plus complète de valeur en s’appuyant sur des tableaux de bord personnalisés.

PORTRAIT

Jérôme Chiquet (46 ans, Executive MBA Essec, Centrale Marseille, Universidad Politécnica de Madrid) est directeur achats groupe de Nexans depuis avril 2020. Il a précédemment évolué pendant treize ans aux Achats d’Alstom Power, puis GE Grid Solutions. Il a également travaillé pendant dix ans dans l’automobile, principalement chez Faurecia.

Nexans en chiffres

Chiffre d’affaires : 6,7 Mds d’€

Montant des achats : 2 Mds d’€

Effectif achats : 150 personnes

Transférer cet article à un(e) ami(e)