Stratégie ha

Un nouveau directeur achats pour le spécialiste de l’immobilier d’entreprise GSE

Par Mehdi Arhab | le | Direction ha

Anciennement directeur des opérations du groupe GSE, Franck Artaud a été promu directeur des achats du contractant global en immobilier d’entreprise. Dans la foulée d’une charte achats responsables adoptée en 2020, il souhaite accompagner ses fournisseurs dans l’atteinte de leurs objectifs. Dans sa feuille de route sont également inscrits la digitalisation et le recrutement de nouveaux acheteurs 

 Franck Artaud, directeur des achats de GSE - © D.R.
Franck Artaud, directeur des achats de GSE - © D.R.

GSE est une entreprise française spécialisée dans l’immobilier d’entreprise fondée en 1976 à Avignon dont l’expertise va de la définition du projet à la livraison de bâtiment, en passant par sa conception et le suivi de la construction. Le groupe, qui travaille sur une cinquantaine de projets par an, a réalisé un chiffre d’affaires de 743 millions d’euros en 2021 et compte 504 collaborateurs, dont 335 ingénieurs en France, en Europe (notamment en Espagne, en Italie, en Allemagne et en Roumanie) et en Chine. En 2019, Goldbeck, société de construction clé en main allemande, avait acquis 100 % du capital de GSE, en lieu et place de Towerbrook Capital Partners.

450 M d'€ d’achats et 1 000 fournisseurs

Franck Artaud, en poste depuis le 1er janvier dernier, reporte à Manuel Sanna, directeur technique groupe (fonction équivalente à celle de directeur général). Il encadre un service de douze personnes, composé d’acheteurs et d’experts, gérant quelque 450 millions d’euros d’achats - dont 350 millions d’euros attitrés au seul territoire hexagonal -, ainsi qu’un panel d’un peu plus de 1 000 fournisseurs.

Nous sommes dans une phase de croissance assez forte

La distribution de ses dépenses, représentant pas moins de 60 % du chiffres d’affaires, enveloppe les achats VRD (voiries et réseaux divers), gros œuvre, charpente, couverture, dallage, lots de peinture ou encore menuiserie. Son premier objectif reste bien entendu de participer à la croissance du groupe, qui pourrait selon les estimations internes, caresser 20 % d’augmentation. « Nous sommes dans une phase de croissance assez forte », lance Franck Artaud. 

Une couverture achats de 90 %

Si la direction des achats n’intervient pas sur l’ensemble des projets du groupe à l’étranger, elle revendique tout de même une couverture achats de 90 %. Pour accroître la performance de son service notamment, Franck Artaud ne cache pas son désir de recruter au moins un acheteur dans chaque pays dans lesquels GSE est implanté ; les effectifs achats étant tous basés en France.

Pour autant, il entend garder les pieds sur terre. « Nous travaillons actuellement au recrutement sur nos sites à l’international, confirme le directeur des achats groupe. Notre actionnaire a veillé à régionaliser les compétences. Cependant, nous devons rester raisonnable, nous ne pouvons d’un coup avoir un acheteur sur chacune de nos géographies », poursuit-il.

Nous sommes sur un domaine technique précis, qui nécessite une expertise fine et un certain savoir-faire

Constituée de trois pôles - généraliste, expertise et design, la direction des achats s’attache principalement à accompagner les équipes réalisations. Le pôle expertise épaule les métiers principalement sur les lots VRD et structures en phase amont dans les études, dans les phases de consultation, puis de négociation. « Ce sont des supports aux équipes ; nous sommes sur un domaine technique précis, qui nécessite une expertise fine et un certain savoir-faire », commente Franck Artaud. 

Optimisation à venir du panel fournisseurs et scope 3 en ligne de mire

S’il avoue volontiers avoir été frappé, « comme tout le monde », par une hausse des prix des plus spectaculaires et très rapide, Franck Artaud est confiant dans son pool de fournisseurs. « Pour le moment, nous n’avons pas affaire à la pénurie. Nous avons mis en place une politique de partenariat efficiente avec nos fournisseurs historiques et nos clients, qui nous permet d’être livré et de livrer. Cela se fait main dans la main, de manière à limiter les dégâts », souffle Franck Artaud.

Alors que GSE œuvre avec certains fournisseurs depuis près de 15 ans, Franck Artaud ambitionne tout de même d’optimiser le panel fournisseurs. « C’est l’un des grands enjeux de mon poste. Si cela prouve que nous savons parfaitement pérenniser des relations, il commence à dater. Je souhaite revenir à quelque chose de plus tangible et le sourcing reste une priorité », affirme-t-il. 

L’une de nos missions est de monitorer la supply chain, à ce titre, nous avons mis en place des outils KYS. Notre objectif désormais est de faire progresser nos tiers quant à leur propre politique RSE.

En outre, alors que le scope 3 représente une part non négligeable de l’empreinte carbone de GSE, Franck Artaud et ses équipes s’impliquent à appuyer leurs fournisseurs dans l’atteinte de leurs objectifs environnementaux. « L’une de nos missions est de monitorer la supply chain, à ce titre, nous avons mis en place des outils KYS (Know Your Supplier). Notre objectif désormais est de faire progresser nos tiers quant à leur propre politique RSE. Pour cela, nous avons commencé à développer des partenariats visant à leur faire réduire leurs émissions carbones. Cela s’inscrit dans la continuité de notre charte achats responsables, que nous avons introduite il y a de cela deux ans », explique Franck Artaud. 

La digitalisation des process à finaliser 

Depuis deux ans également, la digitalisation des process achats a été établie à marche forcée. Cela s’inscrit par ailleurs dans la lignée d’un projet groupe, qui vise à faire prendre aux effectifs le virage numérique. La direction des achats, qui s’appuie sur un outil SI achats fait maison, a ainsi pu fiabiliser les données récoltées dans un système davantage intégré pour en faciliter l’exploitation.

Aux Achats, nous finalisons l’implémentation d’un outil SRM interne. J’imagine que d’ici un an, nous aurons encore fait un pas en avant

« La digitalisation des process est un sujet majeur, qui nous anime depuis deux ans désormais. Aux Achats, nous finalisons l’implémentation d’un outil SRM interne. J’imagine que d’ici un an, nous aurons encore fait un pas en avant », développe Franck Artaud. Cet outil interne est rattaché à la solution CRM Salesforce et à Ellisphere, implémentée pour favoriser la récupération de données financières. 

Portrait :

Franck Artaud, 38 ans, est diplômé de HEI et a intégré GSE en 2006, en tant qu’ingénieur d’affaires - appelé aujourd’hui ingénieur projet. Gravissant les échelons en interne, il est successivement devenu directeur de projets et directeur des opérations, en 2012, puis en 2020. Après avoir été sollicité par la direction générale, il a été nommé directeur des achats groupe le 1er janvier dernier.

 

GSE en quelques chiffres :

Nombre de collaborateurs : 504 collaborateurs

Chiffres d’affaires 2021 : 743 millions d’euros 

Effectifs achats : 12 personnes 

Montant des achats : 450 millions d’euros d’achats, dont 350 millions d’euros attitrés au seul territoire hexagonal, soit 60 % du chiffres d’affaires

Panel fournisseurs : un peu plus de 1000

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)