Stratégie ha

Les achats d’investissements du groupe Rians confiés à Guillaume Brouard

Par Mehdi Arhab | le | Direction ha

Guillaume Brouard a été nommé, cet été, directeur des achats investissements des Laiteries H.Triballat, dont les produits sont commercialisés sous la marque Rians. Structuration, harmonisation et homogénéisation des cahiers des charges et des conditions de contractualisation figurent au cœur de sa feuille de route. Cela, tout en construisant des relations partenariales au long cours avec ses fournisseurs. 

Guillaume Brouard - © D.R.
Guillaume Brouard - © D.R.

Anciennement responsable sécurité-énergies et environnement du groupe Rians, Guillaume Brouard a été a été nommé au poste créé de directeur achats d’investissements de la société familiale, dont le cœur de métier est de collecter du lait pour le transformer en produits laitiers frais (fromages blanc, fromages de chèvre AOP …) en desserts et gâteaux. Figure aujourd’hui centrale de la direction des achats, dans laquelle une quinzaine de personnes opère, il reporte directement à Maryse Guyot, directrice des achats groupe. Guillaume Brouard administrera quant à lui quelque vingt millions d’euros chaque année, un budget susceptible d’évoluer selon les priorités posées par la direction générale et les résultats de l’entreprise, qui compte sept laiteries un peu partout en France - dont celle, historique, de Rians - ainsi que trois autres sites de production établis en Espagne et en Californie. 

Les Achats d’investissement sont une sorte d’entredeux, orientés essentiellement sur la modernisation et le renouvellement de nos capacités de production

Pilotés jusqu’à maintenant par les directeurs d’usine, les achats d’investissement portent en grande partie sur la modernisation et le renouvellement des infrastructures et de l’appareil productif du groupe, en France et à l’étranger. Les autres postes de dépenses majeurs de Guillaume Brouard se rapportent aux achats d’énergie et au risk management, avec la partie assurance et sécurité.

« Les Achats d’investissement sont une sorte d’entredeux, orientés essentiellement sur la modernisation et le renouvellement de nos capacités de production. J’ai pour mission d’accompagner tous les projets du groupe : énergie, environnement, amélioration des infrastructures … Bien que technique, ma fonction est assez généraliste et transversale, avec un focus sur le parc matériel et immobilier du groupe », explique Guillaume Brouard. 

Alignement progressif sur la politique achats  

S’il opère pour le moment seul sur ce scope au sein du service achats, Guillaume Brouard coopère étroitement avec les directeurs d’usine. « Mes interlocuteurs en interne sont essentiellement les directeurs d’usine et quelques responsables travaux avec lesquels nous ébauchons le cahier des charges, que nous souhaitons harmoniser », expose-t-il.

Il est important d’harmoniser nos parcs, nos outils et nos compétences de façon à pouvoir utiliser des ressources d’un site à l’autre en dépannage

Au cœur de sa feuille de route : élaborer de manière conjointe les budgets d’investissement pour en avoir à terme qu’un seul, en pensant toute la chaîne sur la durée. « La chose est pour le moment un peu sectorielle. Notre but est de tendre vers une excellente coopération entre toutes les parties prenantes, afin de structurer la méthodologie sur toutes les régions où nous sommes établis. Cela pour raisonner non sur les besoins industriels du moment, mais bien sur les coûts totaux », trace Guillaume Brouard, qui ajoute : « il est important d’harmoniser nos parcs, nos outils et nos compétences de façon à pouvoir utiliser des ressources d’un site à l’autre en dépannage quand nous rencontrons des difficultés passagères ».

Engagement sur la durée avec les fournisseurs

Nous voulons engager des relations sur le long terme avec nos fournisseurs. Il ne s’agit pas d’opérer sur un simple one-shot, mais bien d’établir et développer des liens sur la durée

En outre, Guillaume Brouard met un point d’honneur à construire des relations durables avec ses fournisseurs, en cohérence avec la politique achats et la vision stratégique instituées de tous temps par Maryse Guyot. Pour ce faire, il concentre ses efforts sur l’homogénéisation des cahiers des charges et des conditions de contractualisation. « Nous voulons engager des relations sur le long terme avec nos fournisseurs. Il ne s’agit pas d’opérer sur un simple one-shot, mais bien d’établir et développer des liens sur la durée ; privilégier la pérennité plutôt que l’opportunisme. Ainsi, les critères de choix doivent être rationalisés et les conditions de contractualisation coordonnées », dessine-t-il. 

La RSE à prendre en compte   

Comme pour de nombreuses directions achats en ces temps, la RSE constitue un axe des plus structurants de la stratégie déployée par Guillaume Brouard. Ce dernier inscrit en effet son action dans les engagements du groupe en matière de décarbonation. Un programme global en la matière, « Laiterie familiale engagée », prône notamment un développement respectueux des terroirs. « Ce sujet touche largement les achats. C’est un axe incontournable. Nous avons engagé l’analyse de notre bilan carbone en 2006 et nous cherchons de nouveaux moyens pour réduire notre empreinte environnementale », conclut Guillaume Brouard.

Transférer cet article à un(e) ami(e)