Stratégie ha

Le groupe Carso crée sa direction achats, confiée à Marc Sousa

Par Mehdi Arhab | le | Direction ha

Après être intervenu auprès du groupe Carso dans le cadre d’un audit et de la mise en place d’un plan de performance, Marc Sousa a été introduit en août dernier au poste créé de directeur des achats et logistique transport de l’entreprise, qui propose des prestations analytiques environnementales et agroalimentaires accréditées COFRAC. 

Marc Sousa nouveau directeur des achats et logistique transport du Groupe Carso - © D.R.
Marc Sousa nouveau directeur des achats et logistique transport du Groupe Carso - © D.R.

Au cœur de la vision stratégique du nouveau directeur achats et logistique de Carso figurent la mise en place d’une organisation et d’une politique achats, la contribution de son département à des économies substantielles dans les limites du plan stratégique du groupe et le déploiement d’un SI achats dans l’année qui vient.

Le groupe Carso, qui a réalisé 230 millions de chiffre d’affaires en 2021, analyse chaque année plus de 20 millions de paramètres (bactériologiques, chimiques, virologiques, pesticides et résidus médicamenteux, métaux toxiques, radioactivité …) pour ses clients, principalement des agences régionales de santé, agences et distributeurs d’eau, industriels de l’énergie, de l’agroalimentaire ou encore de la chimie. Marqué par la prise de participation majoritaire dans son capital en début d’année par le fonds d’investissement ArchiMed aux côtés de Capza et Siparex, le groupe compte 34 filiales ainsi que 3000 collaborateurs, parmi lesquels de nombreux ingénieurs, docteurs et techniciens spécialisés. Le spécialiste de l’analyse, qui détient notamment une plateforme analytique de plus de 10 000m² à Vénissieux, aspire à doubler de taille dans les quatre ans. 

C’est donc dans ce contexte que Marc Sousa a pris le 1er août dernier ses fonctions de directeur des achats et logistique du groupe. Afin d’entamer sa tâche dans les meilleures dispositions, il a lancé le recrutement de deux acheteurs. Il a - pour l’heure - sous sa responsabilité directe un effectif de cinq acheteurs et il anime une équipe décentralisée d’une dizaine de collaborateurs d’autres métiers, qui œuvrent sur les sujets achats. « Il nous faut renforcer les équipes achats avec des profils experts, capables de gérer nos commodités les plus stratégiques et critiques », avance Marc Sousa, qui a la particularité d’être un des actionnaires du groupe et d’être un membre du Comex, aux côtés d’Éric Serfati, PDG du groupe, à qui il reporte. 

5,6 millions d’économies d’ici 2024

Marc Sousa s’attachera dans un premier temps à poursuivre et coordonner les actions initiées avec le cabinet Visiativ dans le cadre d’un plan de performance qui s’étalera sur les 24 prochains mois. Il a pour objectif la structuration du département en matière d’organisation et de process. « Les Achats étaient auparavant une fonction opérationnelle, peu professionnalisée. Nous devons donc structurer une organisation experte adaptée aux besoins du groupe, tout en impactant les résultats rapidement à travers des initiatives achats qui permettront de réaliser des économies d’ici cette fin d’année », indique Marc Sousa.  

Les Achats devront accompagner le développement attendu par le groupe dans les quatre ans et impacter positivement les résultats du groupe

Ce dernier affiche en effet des ambitions élevées avec une projection d’impact de quelque 5,6 millions d’économies d’ici 2024. « Les Achats devront accompagner le développement attendu par le groupe dans les quatre ans et impacter positivement les résultats à court et moyen-terme », annonce le nouveau directeur des achats. Il prévoit aussi la mise en place d’un SI achats d’ici la fin d’année 2023 pour gagner en efficience et donner un caractère encore plus professionnel à la fonction.

Des leviers d’action en cours de définition et animation d’une filiale transport

Pour mener à bien son plan d’action, Marc Sousa compte déjà quelques idées en tête. Celles-ci concernent ses principales familles d’achats, parmi lesquelles les consommables, matériels et la sous-traitance laboratoire qui s'élèvent à 30 millions d’euros par an, les achats IT qui représentent huit millions d’euros et la commodité transport qui intègre le transport des échantillons, le transport des collaborateurs et une flotte automobile de près de 800 véhicules - dont 60 % sont la propriété du groupe Carso. Sur ce flux total, 85 % des véhicules sont des utilitaires équipés de glacières ou réfrigérateurs spécifiques pour le transport des échantillons et 15 % sont des véhicules de fonction. 

« Nous avons des leviers importants de transformation sur les commodités Achats laboratoire, IT, transport et automobile qui se matérialiseront par des actions fortes dans les mois qui viennent », explique Marc Sousa, qui compte également dans ses attributions la gestion de Carso 2, une filiale de transport d’une trentaine de collaborateurs. Elle œuvre sur le transport des échantillons d’un site à l’autre et pour quelques clients. Au demeurant, près de cinq millions d’euros sont inhérents au seul transport attaché à l’activité de production du groupe. 

La conjoncture à affronter 

En plus des nombreux chantiers qu’il ouvre, Marc Sousa sera aux prises avec la conjoncture, particulièrement agitée et synonyme d’inflation, de difficultés d’approvisionnement et de pénurie. Sa première exigence reste d’engager une politique d’approvisionnement plus efficace.

Nous devons déterminer nos consommables les plus stratégiques, prévoir des backups et avoir une gestion des stocks efficace par la mise en place de stocks de sécurité pour éviter de se trouver en situation de pénurie

« Nous devons sécuriser nos achats et nos approvisionnements. Pour cela, nous devons déterminer nos matières premières et consommables les plus stratégiques, prévoir des backups et avoir une gestion des stocks efficace par la mise en place de stocks de sécurité et de système d’approvisionnements automatiques pour éviter de se trouver en situation de pénurie et d’avoir nos laboratoires en situation d’arrêt de production », expose Marc Sousa.

Il prévoit tout autant de limiter les hausses des prix à travers un travail de renégociation et d’engager des discussions avec ses tiers fournisseurs sur les thèmes de l’innovation et des services connexes. « Le prix est une chose, mais nous attendons aussi du service de nos partenaires dans ce contexte compliqué et tendu », souffle Marc Sousa.

La RSE à insérer 

Les enjeux RSE seront également un axe notable de la feuille de route stratégique de Marc Sousa. Il planche sur le sujet et devrait être opérationnel prochainement. « La RSE sera intégrée à notre politique achats à travers des initiatives qui sont encore à l’étude et les CGA comme exigence vis-à-vis des partenaires avec lesquels nous allons travailler », commente le directeur des achats et logistique.

Transférer cet article à un(e) ami(e)