Stratégie ha

François Demouveau prend la tête de deux CSP du groupe La Poste

Par Mehdi Arhab | le | Direction ha

Fraîchement promu à la tête des CSP « Achats en territoire » et « Services à l’utilisateur » du groupe La Poste, François Demouveau a sous sa responsabilité plus de la moitié des six milliards d’euros d’achats du groupe et 120 acheteurs.

François Demouveau, directeur des CSP Achats en territoire et Services à l’utilisateur de La Poste - © D.R.
François Demouveau, directeur des CSP Achats en territoire et Services à l’utilisateur de La Poste - © D.R.

François Demouveau vient d'être promu directeur des achats de deux des quatre CSP du groupe La Poste - « Achats en territoire » et « Services à l’utilisateur » - tout en conservant sa casquette sur la partie Appui et Soutien filière. « Le métier est quelque peu particulier, car j’ai des opérations à mener et de la structuration à réaliser de façon transverse. De plus, nos collaborateurs sont répartis sur une quinzaine de sites sur l’ensemble du territoire. Cela demande donc une parfaite coordination avec les 23 managers en poste », développe François Demouveau.

Il reporte directement à Laurence Laroche, directrice des achats groupe depuis 2019 et sur les près de six milliards d’euros d’achats du groupe La Poste, plus de trois milliards d’euros de commande entrent directement sous son autorité. Des 300 personnes œuvrant au sein de la fonction achats, 120 lui seront rattachées hiérarchiquement, une quarantaine de collaborateurs sur les Achats en territoire, une soixantaine sur les Services à l’utilisateur et une vingtaine sur la partie appui et soutien filière. « Près de trois milliards d’euros de commande passent par le CSP Services à l’utilisateur, le reste s’intégrant à des systèmes de commandes différents. Concernant les Achats en territoire, nous nous occupons d’un montant d’achats d’environ 400 millions d’euros. Ce sont le bras armé d’autres acheteurs pour effectuer des appels d’offres locaux quand cela est nécessaire », précise François Demouveau. 

Digitalisation, RSE et conformité comme axes majeurs 

Les grandes priorités de sa feuille de route opérationnelle suivent évidemment la voie tracée par Laurence Laroche. Pour François Demouveau, l’objectif reste de s’ancrer entièrement dans le plan stratégique du groupe La Poste, devenu depuis une dizaine de mois entreprise à mission. Pour commencer, il poursuit le déploiement des outils digitaux sur la partie Source-to-contrat (Jaggaer) et sur la partie Procure-to-pay (Ivalua). « Nous voulons finaliser prochainement la digitalisation de nos process. C’est un projet bien entamé, qui nous a permis de s’améliorer », commente François Demouveau. 

Par ailleurs, un plan de conformité et un plan RSE ont été mis en œuvre début 2022, en parallèle de la deuxième phase de la réorganisation de la fonction achats et d’un plan d’investissement de 600 millions d’euros sur la branche services, courrier et colis. Les Achats prévoient d’inscrire 10 % de critères RSE dans tous leurs appels d’offres. En outre, la direction des achats du groupe compte réaliser pour au moins 20 millions d’euros d’achats aux entreprises du secteur adapté et protégé à l’horizon 2025. Un montant qui pourrait grimper. « Nous avons des ambitions marquées et fortes, c’est en ce sens que nous avons lancé un plan d’investissement sur la verdisation de notre appareil de production et de distribution par exemple … Tout cela a été rendu possible grâce à notre nouvelle organisation, nous comptons davantage de ressources qualifiées sur ces domaines », se félicite François Demouveau.

Nous achetons beaucoup de transport et de logistique, de fait nous avons un rôle à jouer dans l’atteinte de nos objectifs en matière de neutralité carbone.

La direction des achats veut jouer un rôle majeur dans le plan de réduction de l’empreinte environnementale du groupe La Poste, notamment sur le scope 3. « Nous achetons beaucoup de transport et de logistique, de fait nous avons un rôle à jouer dans l’atteinte de nos objectifs en matière de neutralité carbone. Nous imaginons actuellement un programme d’accompagnement de nos fournisseurs », explique François Demouveau, qui rappelle par la suite que les sujets de la proximité et de la performance, compte tenu du contexte de pénurie et d’inflation, irrigueront également ses projets.

Pilotage de l’animation RH achats

Dans le cadre du pacte social du groupe La Poste, la direction des achats a imaginé, avec la direction des ressources humaines, un parcours d’intégration aux métiers des achats, du nom d’Itinéraire Balisé Acheteurs. Ce parcours de mobilité intragroupe lui permet d’engager en son sein des collaborateurs venus d’autres filières ou d’autres branches du groupe, présentant un socle commun de compétences comportementales et techniques transférables sur le métier d’acheteur. Après avoir recruté six acheteurs en 2021, dix nouveaux collaborateurs seront intégrés courant 2022. François Demouveau y joue un rôle majeur, aux côtés des autres directeurs achats des CSP IT/prestations intellectuelles et indirects. « L’animation RH de la filière fait aussi partie de mon périmètre. Nous travaillons de concert avec Laurence Laroche sur le sujet, comme sur tous les autres dossiers », confie-t-il.

Les candidats retenus après des tests de sélection sont reçus en entretien par la filière et les RH, avant d’être nommés. Dans le même temps, des acheteurs et Responsables Achats participent à des conférences internes pour expliquer aux candidats leur métier. Un parcours de formation sur six mois est par ailleurs programmé, alternant une partie théorique et une partie pratique réalisée auprès d’un tuteur-accompagnateur des Achats. « Cela nous permet de combler les postes à pourvoir et d’amener de la diversité dans nos effectifs. Nous sommes parvenus comme cela à nous mettre en valeur auprès de la direction des ressources humaines et du groupe dans son ensemble », conclut François Demouveau. 

Portrait

Diplômé de la Toulouse Business School, François Demouveau, 42 ans, est entré au groupe La Poste en 2014. Il a occupé divers postes d’acheteur avant de devenir en 2017, lors de la première phase de réorganisation de la fonction achats du groupe, responsable des achats Services à l’Occupant et de proximité. De nouvelles responsabilités lui ont été confiées par la suite en 2020, notamment dans l’appui et le soutien au développement de la filière.

Transférer cet article à un(e) ami(e)